Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 21:09

YAHUWSHUWAH(Jésus) ETAIT-IL MORT SUR UN POTEAU OU SUR UNE CROIX ?

Nombre de peintures et autres œuvres d’art religieuses représentent Yahuwshuwah (Jésus) cloué sur une croix. Ce symbole est si répandu au sein de la chrétienté que présenter un autre symbole serait s’attirer des flèches. Mais cela n’a pas empêché certains étudiants des Saintes Ecritures à dire que le Messie Yahuwshuwah fut pendu à un poteau. Comme les Béeriens, Nous allons scruter les Saintes écritures et consulter les historiens pour prendre position.

Que dit le nouveau testament à propos de la mort du Mashiah(Messie)?

Lorsque nous consultons le nouveau testament traduit par Louis second, nous pouvons entre autres sélectionner les résultats suivants :

Matthieu 27:40 en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix!

Marc 15:32 Que le Christ, le roi d’Israël, descende maintenant de la croix, afin que nous voyions et que nous croyions!

Luc 23:53 Il le descendit de la croix, l’enveloppa d’un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n’avait encore été mis.

Jean 19:31 Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c’était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, -les Juifs demandèrent à Pilate qu’on rompît les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.

Actes 5:30 Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, en le pendant au bois.

Actes 10:39 Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois.

Galates 3:13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois, -

1 Pierre 2:24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.

N.B. Le nouveau testament, un livre juif traduit par David H. Stern ne contient nullement pas le mot croix. Tout est traduit par poteau d’exécution.

Constat

Après la lecture des versets ci-dessus dans le nouveau testament traduit par Louis Second, nous constatons que les mots croix et bois sont utilisés pour parler de la mort de la même personne. Ce qui pose un problème très sérieux. Une même personne ne peut pas être à la fois sur le bois et sur la croix. Ceci nous oblige de chercher des arbitres fiables qui sont l’ancien (premier) testament et les historiens.

Que dit l’ancien(premier) Testament ?

L’ordre donné par le créateur :

Deutéronome 21:22-23 Si l’on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à un bois, son cadavre ne passera point la nuit sur le bois; mais tu l’enterreras le jour même, car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu, et tu ne souilleras point le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne pour héritage.

NB. Remarquons qu’il est dit à un bois et non à des bois. Il est aussi dit sur le bois et non sur les bois. Ce qui élimine l’idée de deux bois.

L’exécution de cet ordre :

Josué 8:29 Il fit pendre à un bois le roi d’Aï, et l’y laissa jusqu’au soir. Au coucher du soleil, Josué ordonna qu’on descendît son cadavre du bois; on le jeta à l’entrée de la porte de la ville, et l’on éleva sur lui un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd’hui.

Esther 2:23 Le fait ayant été vérifié et trouvé exact, les deux eunuques furent pendus à un bois. Et cela fut écrit dans le livre des Chroniques en présence du roi.

Esther 7:10 Et l’on pendit Haman au bois qu’il avait préparé pour Mardochée. Et la colère du roi s’apaisa.

Esther 9:13 Esther répondit: Si le roi le trouve bon, qu’il soit permis aux Juifs qui sont à Suse d’agir encore demain selon le décret d’aujourd’hui, et que l’on pende au bois les dix fils d’Haman.

Esther 9:25 mais Esther s’étant présentée devant le roi, le roi ordonna par écrit de faire retomber sur la tête d’Haman le méchant projet qu’il avait formé contre les Juifs, et de le pendre au bois, lui et ses fils.

Conclusion partielle

L’ordre du créateur demandait que si quelqu’un a commis un crime digne de mort, qu’il soit pendu à un bois, non pas à une croix. Cet ordre a été respecté par tous les juifs de tous les temps. Nulle part dans l’ancien testament il est fait mention d’une crucifixion. Nous pouvons donc partiellement conclure que le Messie fut pendu au bois et que le mot croix n’est qu’un intrus.

Que disent les historiens

Le Dictionnaire encyclopédique de la Bible par A. Westphal (Valence-sur-Rhône, 1973, tome premier, p. 257) dit à l’article “Croix” : “Le mot croix (...) traduit le grec stauros, qui signifie d’abord pieu (élément de palissade ou de fortification), pal (instrument de supplice employé par Assyriens, Perses, Carthaginois, Égyptiens), ou encore poteau auquel était attaché ou suspendu le supplicié jusqu’à ce que mort s’ensuivît. ”(Voir aussi New Bible Dictionary, par J. Douglas, 1985, p. 253).

La Bible et le British Museum" (angl.) déclare: “Il peut être troublant d’apprendre que le mot "croix" n’apparaît nulle part dans le texte grec du Nouveau Testament. Ce terme traduit toujours le grec [stauros] qui signifie ‘pieu’ ou ‘poteau droit’. À l’origine, la croix n’était pas un symbole chrétien; on la doit à l’Égypte et à Constantin.”

Le Dictionnaire encyclopédique de la Bible explique que le mot grec stauros “ signifie d’abord pieu (élément de palissade ou de fortification), pal (instrument de supplice employé par Assyriens, Perses, Carthaginois, Égyptiens), ou encore poteau auquel était attaché ou suspendu le supplicié jusqu’à ce que mort s’ensuivît”.

Un autre ouvrage déclare: “Homère [poète grec de l’Antiquité] emploie le mot stauros pour désigner un simple pieu, poteau ou poutre de bois, et c’est ainsi que ce mot est employé dans tous les classiques grecs. Il ne désigne jamais deux pièces de bois placées en travers pour former un angle, quel qu’il soit, mais toujours une seule pièce de bois. D’où l’emploi du mot xulon [ou xylon, qui signifie “poutre” ou “bois”] en rapport avec la mort du Seigneur. (...) Il y a donc des preuves complètes établissant que le Seigneur fut mis à mort sur un poteau vertical, et non sur deux pièces de bois formant un angle quelconque.” (The Companion Bible, Appendice, page 186).

Le mot latin utilisé pour l’instrument sur lequel Christ mourut est crux qui, selon Tite Live, célèbre historien romain du Ier siècle de notre ère, décrit un simple poteau.

L’origine de la croix

L'usage de la croix parmi les chrétiens viendra d'Égypte et plus particulièrement de la congrégation de Cartage, selon Alexandre Hislop. Ce fut la croix ansée, la forme la plus proche de celle utilisée aujourd'hui.

Pour reprendre les paroles de W.Vine dans son Dictionnaire interprétatif des mots du Nouveau Testament (angl.), “Stauros (...) désigne en premier lieu un poteau droit. (…). La croix à deux poutres a son origine dans l’antique Chaldée; elle était employée comme symbole du dieu Tammouz (étant en forme de Tau mystique, initiale de son nom) dans ce pays et dans les pays limitrophes, y compris l’Égypte.”(…) “Vers le milieu du IIIe siècle ap. J.-C., ou bien les Églises s’étaient écartées de certaines doctrines de la foi chrétienne, ou bien elles les avaient travesties. Pour accroître le prestige du système ecclésiastique apostat, les Églises admettaient en leur sein les païens, sans qu’ils eussent été régénérés par la foi, et leur permettaient de conserver, en grande partie, leurs signes et symboles païens. D’où le Tau ou T, dans sa forme la plus employée, avec la barre transversale abaissée, qui fut adopté pour représenter la croix du Christ.”

À propos des chrétiens du Ier siècle, un ouvrage déclare: “Ils n’utilisaient pas le crucifix ni aucune autre représentation matérielle de la croix.”(History of the Christian Church (New York, 1897) de J. Hurst, tome I, p. 366).

“Les prêtres égyptiens et les rois pontifes tenaient la croix en forme de ‘Crux Ansata’ (...), qui représentait leur qualité de prêtres du dieu Soleil et portait le nom de ‘Signe de vie’.” (The Worship of the Dead (Londres, 1904) du colonel J. Garnier, p. 226). Selon le livre intitulé Babylon Mystery Religion, la croix tire son origine des anciens Babyloniens de Chaldée. De là, elle s’est propagée vers la Chine, l’Inde, le Mexique et certaines parties de l’Afrique et divers autres endroits des siècles avant que le christianisme ne voit le jour.

Notez ceci : Il y a bien des siècles en Italie, avant que les gens ne connaissent quoi que ce soit des arts de la civilisation, ils croyaient à la croix en tant que symbole religieux. Elle était considérée comme une protection et était placée sur les tombes. En 46 avant J.-C., les Romains frappèrent une pièce de monnaie montrant Jupiter tenant un long sceptre dont l’extrémité était en forme de croix. Les Vestales, vierges de la Rome païenne, portaient une croix suspendue à leur collier

Au milieu du IIIe siècle ap. J.-C., les Églises avaient abandonné, ou changé certaines doctrines de la foi chrétienne. Afin d’augmenter le prestige du système ecclésiastique apostat, les païens furent acceptés dans les Églises … et généralement autorisés à conserver leurs signes et leurs symboles. D’où, le Tau ou T, sous sa forme la plus utilisée, avec la barre transversale abaissée, fut adopté comme illustration de la croix du Christ, (p. 256).

Notons le commentaire suivant, tiré du livre "The Cross in Ritual, Architecture, and Art" : “ Fait étrange mais incontestable, dans les siècles qui ont précédé la naissance de Christ et, depuis lors, dans des pays qui n’ont pas été touchés par l’enseignement de l’Église, la croix a été utilisée comme symbole sacré. [...] Les adorateurs de Bacchus en Grèce, de Tammouz à Tyr, de Bel en Chaldée, et d’Odin en Norvège, représentaient chacune de ces divinités par un symbole en forme de croix” (Par G. Tyack, Londres, 1900, p. 1).

Constantin et la croix.

L’utilisation de la croix en tant que symbole religieux, dans les temps antérieurs au christianisme et parmi les peuples non chrétiens, peut probablement être considérée comme presque universelle; et, dans de très nombreux cas, elle était rattachée à une certaine forme de culte de la nature.”(Encyclopædia Britannica (1946), tome VI, p. 753).La croix n’a pas été utilisée par la chrétienté traditionnelle avant le temps de l’Empereur romain Constantin environ 300 ans après que Christ ait fondé Son Église.

Constantin est l’empereur romain qui convoqua le concile de Nicée en 325 de notre ère et l’incita à adopter la doctrine non biblique selon laquelle Christ était Dieu. Son but était de consolider son empire composé de païens et de chrétiens apostats. Voici ce que la Nouvelle Encyclopédie britannique dit à son sujet: “La veille de sa victoire sur Maxence, en 312, Constantin eut une vision d’un signe qu’il interpréta comme un ‘signe céleste’, la croix. Il crut voir là un gage divin de son triomphe.” Cet ouvrage ajoute que, par la suite, Constantin encouragea la vénération de la croix. (Comparer avec Jean 18:36 et Matthieu 26:52).

Le livre "Étranges survivances" (angl.) dit à propos de Constantin et de sa croix: “Il ne fait guère de doute qu’il agissait pour des motifs politiques; le symbole qu’il a élevé flattait les chrétiens engagés dans son armée, d’une part, et les Gaulois [païens], d’autre part. (...) Aux yeux de ces derniers, ce signe était le gage du soutien de leur divinité solaire”, le dieu-soleil qu’ils adoraient. Le ‘signe céleste’ vu par Constantin était imprégné de paganisme et n’avait rien à voir avec Dieu ou le Christ. C'est seulement après l'édit de Milan en 312 que la croix fut utilisée comme le signe permanent de la rédemption chez les chrétiens sous la tutelle de l'empereur romain Constantin. C'est alors que l'église, alors triomphante et libre, se dota d'un monogramme de Christ représenté par une croix.

Vérités présentes et gloire futur

Dans l’ancien Israël, des Juifs infidèles ont pleuré la mort du faux dieu Tammuz. Yahuwah (Dieu) a qualifié leur conduite de ‘chose détestable’. (Ézéch. 8:13, 14.) L’Histoire montre en effet que Tammuz était un dieu babylonien et que la croix constituait son symbole. Depuis sa fondation aux jours de Nimrod, Babylone se posait en ennemie du céleste Créateur et du vrai culte (Gen. 10:8-10; Jér. 50:29).

Du fait que l’usage de la croix remonte au temps de l’Antiquité et du paganisme, qu’il est prouvé que le Mashiah (Christ) n’a pas été attaché sur une croix et que les premiers chrétiens n’utilisaient pas ce symbole, on est conduit à conclure ceci: la croix n’est pas un symbole chrétien.

Cette étude montre que l'usage de la croix n'honore pas Elohim d’Israel puisqu'il s'agit d'un symbole qui lui est opposé. Par conséquent le fidèle devrait s'interroger (Voir aussi Jean 17:17 ; 1 Thes 3:13 et Phil 1:9-10). De plus, selon les paroles de notre Seigneur Yahuwshuwah Ha Mashiah, un chrétien se doit d'adorer Adonai avec l'esprit (Jean 4:24) et n'a donc pas besoin d'objet de culte, ce qui s'oppose à la vérité (Jean 4:24). C'est d'ailleurs ce que les chrétiens des deux premiers siècles avaient bien compris, puisque les symboles n'apparaissent que très tardivement (Voir I Cor. 10:14).

Voici ce que déclare Kalinski dans "Vaticinia Observationibus Illustrata" : "les juifs haïssaient plus que tout le bois sur lequel quelqu'un avait péri, c'est pourquoi ils le recouvraient de terre" (page 342).

En latin le mot crux désignait un gibet ou une potence. Cela pouvait être un simple pieu, le timon d'un char auquel on attachait la victime les mains liées derrière le bois. C'était le crux simplex.

Afin d’ôter la malédiction du péché de dessus eux, les hommes et les femmes qui le souhaitent doivent agir selon ce qui a été préfiguré dans le désert, alors que les israélites entamaient leur pérégrination dans le désert. A un certain moment et à cause de leur rébellion, ils sont tombés sous le coup d'une malédiction mortelle.

L’histoire dans Nombre 21 :4-9 qui parle du péché du peuple d’Israel et leur morsure par les serpents brûlants tire une conclusion des faits palpables quant au moyen par lequel Yahwshuwah fut mit à mort.

En effet, après avoir été mordus par des serpents brûlants, pour être sauvés, les enfants d’Israël devaient fixer du regard un serpent de cuivre suspendu à un manche de bois ou hampe .

"Moïse aussitôt fit un serpent de cuivre et le plaça sur la perche; et voici ce qui arriva: si un serpent avait mordu un homme et si ce dernier regardait le serpent de cuivre, alors il restait en vie" (Nombres 21:9).

Yahuwshuwah Lui-même, pour mettre fin à tout détournement futur sur son supplice comme Il le fit aussi pour le jour de sa résurrection, s’exprima en ces mots : « "Et de même que Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé, pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle" (Jean 3:14-15; Jean 8:28; Jean 12:32).

Remarquons que le serpent d’airain était placé sur une perche et non sur une croix. C’était un acte figuratif mais non idolâtrique. De même Yahuwshuwah comme Il en a pris l’exemple Lui-même, ne pouvait être pendu qu’à un poteau pour l’accomplissement de Sa prophétie.

Conclusion finale

Le symbole païen de la croix a été « christianisé » en l’introduisant dans le christianisme traditionnel. Mais la véritable Église D’Elohim n’a jamais fait cela. Elle a toujours considéré la croix pour ce qu’elle est : un symbole païen ! La Bible enseigne clairement que le peuple D’Elohim ne doit pas pratiquer ni tolérer de voies, coutumes, traditions ou pratiques païennes, (Deut 7 :1-6 ; Jér 10 :1-5 ; Apoc 18 :1-4).

L’ancien testament a rendu témoignage ; le nouveau testament en a fait le sien ; les historiens en ont témoignés ; Yahuwshuawa en avait prophétisé ; et toi, veux-tu continuer de supporter les idolâtres en te soumettant à la ruse de Constantin pour soumettre les chrétiens à l’adoration des dieux païens ? Toutes les églises qui mettent une croix sur leurs toits ou sur leurs murs, dédient leurs temples aux dieux autres que le créateur de l’univers.

Lorsque Yahuwshuwah s’adressait à la femme Samaritaine disant vous adorez ce que vous ne connaissez pas, Il voyait à travers elle d’autres religieux qui adoreront ce qu’ils ne connaissent pas. Vous aussi qui avez placé une croix dans votre église ou votre temple, vous adorez ce que vous ne connaissez pas. Vous avez dédié votre lieu d’adoration à un dieu païen dont ce symbole représente.

Plusieurs congrégations croient être coupées de Rome, mais elles ne savent pas qu’elles l’honorent sous une autre forme en introduisant dans leur sein ce qui est propre à Rome.

Le serpent, portant la malédiction, a été élevé sur une perche.

Yahuwshuwah ha Mashiah, portant notre malédiction, a été élevé sur un poteau.

Quoi de plus simple à voir et à comprendre que sa prophétie relative au serpent d’airain s’est accomplie.

« "Et de même que Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé, pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle" (Jean 3:14-15)

Soyez tous bénis par ces recherches. Et si vous n’êtes pas convaincu, croyez au moins que le créateur de toute chose n’admet pas qu’un objet de supplice soit représenté dans Son lieu d’adoration. La croix dans l’église pourquoi ? Est-ce différent de celle qu’on y attache une représentation humaine ? Mettre dans l’Eglise ou dans un coin de sa maison ou accrochée au cou n’a pas de différence. Adore Adonaï en esprit et en vérité.

Shaliah Jean Pierre Nokam

Jean-Pierre Nokam - dans RELIGION
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:42

Cher frères et soeurs en Yahushuwah shalom.

Je suis très heureux de vous laisser encore cet article après un long moment d'absence sur le blog. Que Yahuwah notre créateur vous bénisse.

Un lien existe entre Israël, les Juifs, les païens devenus Croyants des nations et l’Eglise ou plus exactement l’Epouse. Ce lien, selon les Saintes Ecritures devrait être indestructible, établissant des relations d’amour réciproques. Mais, c’est hélas bien souvent le contraire que l’Histoire a montré.

Le problème c’est qu’en théorie l’Ecriture devrait rassembler Juifs et Croyants des nations, mais à cause d’une lecture différente des textes sacrés due aux traductions, le débat s’est instauré et l’opposition s’est installée avec comme aboutissement une totale séparation.

Il me semble que l’origine du conflit soit l’élection et la vocation d’Israël qui, selon les enseignements des Pères de l’Eglise, auraient été transférées à l’Eglise à cause, disent-ils, de la désobéissance d’Israël. Ce conflit se retrouve souvent dans l’Ecriture et oppose même des frères, on le voit avec Caïn et Abel, Jacob et Esaü, Joseph et ses frères par exemple.

1/ Les Gentils et la Torah

Comment les Gentils, qui sont entrés individuellement par grâce dans la Nouvelle Alliance, doivent-ils considérer la Torah ? Une première précision s’impose, et elle est de taille : YHWH n’a jamais conclu d’alliance avec les Nations ; et pas davantage la Nouvelle alliance dans le sang du Messie ; celle-ci a été conclue entre YHWH et la Maison d’Israël et la Maison de Juda, selon les propos de Jérémie. Cela signifie qu’ils doivent obéir et respecter la Torah écrite par le doigt d’YHWH, les 10 Paroles /Commande-

ments, sans rien modifier, ni rajouter, ni enlever.

Il accomplit Sa promesse faite à Abraham selon laquelle Abraham sera le père des nations.

De même, puisqu’il y a des Convocations Saintes d’YHWH, des Fêtes, ils se doivent de les respecter aux dates prévues par YHWH et non pas à celles choisies par les hommes, puisqu’ils adorent, comme les Juifs, l’YHWH d’Israël, d’Isaac et d’Abraham.

Les 10 Paroles inscrites par le doigt d’YHWH sur les Tables, sont valables pour tous, Juifs ou non Juifs, et je pense en particulier à celle concernant le Jour Saint du Shabbat, dont toute la solennité et la sainteté ont été transférées à un autre jour, décidé politiquement par les hommes de leur propre autorité.

Si la Torah demeure donc pour les Juifs Messianiques, les spécificités demandées aux non Juifs nécessitent de leur part un changement de leur nature païenne, une véritable métamorphose, car ils sont greffés, eux, branches coupées de l’olivier sauvage, au milieu des branches naturelles de l’olivier franc Israël, et cette greffe doit fonctionner « contrairement à leur nature ».

Quand nous lisons le passage concernant la greffe dans l’épître de Paul aux Romains, nous comprenons que chaque croyant des nations doit apprendre ou réapprendre deux choses :

- reconsidérer le plan d’YHWH en faveur du peuple juif ;

- Reconsidérer comment ils ont eux (croyants des nations) été sauvés et comment ils doivent vivre leur greffe. La bénédiction des Gens des nations se trouvre dans la promesse faite à Abraham qui s’accomplit dans le Mashiah qui les greffe sur l’olivier franc et leur réussite ou l’echec depend de leur attititude vis-à-vis de l’amour qu’ils ont pour YAHUSHUWAH et son peuple. (Jean 14 :10) Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.

Pour considérer ou reconsidérer le plan d’YHWH en faveur des Juifs, il faut que chaque croyant des Nations soit convaincu qu’il a un rôle à jouer et qu’YHWH lui demande de jouer ce rôle. Ce rôle ou plus exactement cet intérêt que les Croyants des nations doivent manifester envers les Juifs, et bien sûre tous les Juifs, doit être guidé par l’amour pour ce peuple, amour qu’YHWH a mis en eux par Son Esprit. C’est pourquoi ils ne doivent plus vivre séparés d’eux, indifférents, opposés, mais au contraire intimement liés à eux, et c’est ce que Paul appelle justement la Greffe.( Liés à eux par la torah)

La Croyance des nations n’existe que par Israël qui en est sa source originelle et le croyant sincère doit vivre au service de YAHUSHUWAH en s’engageant réellement à ses côtés, et cet engagement est le fruit de son amour pour les pères d’Israël, Abraham, Isaac et Jacob, amour émanant d’YHWH d’Israël, semblable à celui qu’ YHWH Lui-même porte à Son peuple.

2/ La Greffe : Pour les non-Juifs

Paul compare deux oliviers, l’un naturel, représentant le peuple d’Israël choisi par YHWH pour être Son ambassadeur sur terre, l’autre sauvage, représentant les païens.

Les branches sauvages de l’olivier sauvage doivent être coupées et définitivement séparées de cet arbre sauvage pour être ensuite greffées sur l’olivier franc, non pas à leur place, comme cela est inscrit dans de nombreuses traductions, mais avec elles c’est à dire au milieu d’elles, parmi elles, avec les branches naturelles déjà greffées, et cette greffe des païens doit se faire contrairement à leur nature.

Les branches sauvages vont « changer d’arbre » ce qui n’est pas le cas des branches naturelles greffées sur leur propre arbre !

Jadis en Israël, et Paul se représente cette image, un olivier sauvage ne pouvait se trouver qu’en dehors des villes, il ressemblait plus à un buisson épineux, chétif et son fruit, l’olive, produisait une huile impropre à la consommation.

Gens des nations, sachons nous servir de la clef que YHWH nous a donnée lors de cette citoyenneté glorieuse qu’Il nous a accordée par la Nouvelle Alliance et cette clef, c’est la greffe sur l’arbre Israël. Ecoutons leurs merveilleuses paroles remplies d’Esprit qu’ils adressent et qu’ils nous adressent aujourd’hui :

Jéthro, beau-père de Moise, (Exode : 18 : 10-12)

« Béni soit YHWH qui vous a délivrés de la main des Egyptiens et de la main de Pharaon, Qui a délivré le peuple de la main des Egyptiens !

Je reconnais maintenant que YHWH est plus grand que tous les dieux…/… Jéthro, beau père de Moïse offrit à YHWH un holocauste et des sacrifices. Aaron et tous les anciens d’Israël vinrent participer au repas avec le beau-père de Moïse, en présence de YHWH. »

Rahab la prostituée, (Josué 2 : 11-12)

« C’est YHWH votre YHWH qui est YHWH en haut dans les cieux et en bas sur la terre. »

Itaï soldat philistin de David (2 Samuel 15: 19…)

« Itaï répondit au roi : YHWH est vivant et mon Seigneur le roi est vivant ! Au lieu où sera mon Seigneur le roi, soit pour mourir, soit pour vivre, là aussi sera ton serviteur. »

Darius le roi de Perse (Daniel 6 : 25)

« J’ordonne que dans toute l’étendue de mon royaume on ait de la crainte et de la frayeur pour le YHWH de Daniel. Car Il est le YHWH vivant et Il subsiste éternellement ; Son royaume ne sera jamais détruit et Sa domination durera jusqu’à la fin. C’est Lui Qui délivre et Qui sauve, Qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C’est Lui Qui a délivré Daniel de la puissance des lions. »

Naaman le Syrien (2 Rois 5: 15…)

« Voici, je reconnais qu’il n’y a point de YHWH sur toute la terre si ce n’est en Israël…/… Ton serviteur ne veut plus offrir à d’autres dieux ni holocauste ni sacrifice, il n’en offrira qu’à YHWH. »

Ruth la Moabite (Ruth 1 : 16-18)

L’histoire de Ruth est essentielle pours comprendre la manière dont les Gentils doivent être « greffés » sur Israël. Nous allons nous attarder sur elle. Écoutons d’abord les paroles qu’elle adresse à Naomi sa belle-mère juive :

Ruth répondit : « Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple est mon peuple, et ton YHWH est mon YHWH (et non pas sera comme dans certaines traductions); où tu mourras je mourrai, et j’y serai enterrée. Que YHWH me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi ! »

Ce que fait Ruth, c’est un véritable serment de conversion au YHWH d’ Israël affirmant ainsi sa nouvelle appartenance. On pourrait dire sa propre greffe « contrairement à sa nature » au peuple Juif. Les mots hébreux utilisés dans cet échange de paroles entre Ruth et Naomi montrent la force morale, la motivation et la détermination de Ruth.

Sans la défaillance d’Elimelek le Juif, Ruth n’aurait jamais rencontré le moindre Juif, ni épousé le moindre Juif, et encore moins être à l’origine de la Royauté de la Maison de David, de la lignée messianique et donc du Messie d’Israël Yahushuwah !

Sans le châtiment du ciel contre le peuple Juif et sans l’exil au milieu des nations, les nations n’auraient jamais vu de Juifs et les nations n’auraient jamais reçu de bénédiction par la connaissance d’YHWH, et de son plan rédempteur au travers du Messie d’Israël Yahushuwah !

Mesurons encore mieux le poids des paroles de Yahushuwah : « Le salut vient des Juifs » ! Jean 4 :22

C’est dans l’obscurité de la nuit ténébreuse que Ruth va aller rendre visite à Boaz le Juif et que va s’allumer la lumière de la bénédiction pour Israël d’abord et pour l’humanité toute entière ensuite.

Oui, c’est presque toujours pendant les ténèbres des épreuves d’Israël que les nations vont percevoir la bénédiction.

Ruth va alors prononcer ces merveilleuses paroles de force et de vérité que je vous invite à relire encore et encore afin de les faire vôtres, et je vous demande de bien les suivre sur votre Bible car certaines traductions en mettant les paroles de Ruth au futur et non au présent de l’indicatif lui enlèvent toute sa saveur, et son sens :

Frères et sœurs, Ecoutez-les bien, ces paroles prononcées par Ruth, qu’elles soient désormais les vôtres, Relisez-les et Gravez-les sur vos cœurs et sur vos lèvres, elles sont la clef d’une Greffe réussie selon YHWH :

« TON PEUPLE EST MON PEUPLE, TON YHWH EST MON YHWH »

Ces paroles qui ont jailli des profondeurs du cœur de Ruth révèlent plusieurs sentiments :

- son attachement familial à sa belle-mère ;

- son attachement familial au peuple d’Israël dont elle affirme faire partie ;

- son attachement à YHWH d’Israël et par conséquent à la Torah D’YHWH d’Israël ;

-Son identification au destin d’Israël.

Ruth est une vraie « greffée », on pourrait dire une authentique « Croyante des nations » !

Naomi la Juive et Ruth la Moabite sont placées par YHWH au même rang et elles jouissent du même privilège : l’histoire de Naomi et Ruth, est celle de la Nouvelle Alliance, c’est le salut des goyim (croyant des nations) avant l’heure !

Semblable à Ruth, le Croyant des nations fait désormais partie intégrante de la maison d’Israël et plus rien ne l’en sépare s’il reste attaché à la torah.

Romains 2:29 « Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais d’YHWH.

Romains 10:12 « Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. »

La Torah contient 606 commandements auxquels s’ajoutent les 7 noahides, ce qui fait un total de 613.

Ruth n’appartenait pas au peuple d’Israël et en tant que non juive elle pouvait se contenter de n’observer que les 7 lois noahides, mais en acceptant le YHWH d’Israël, le peuple d’Israël, la Torah d’Israël, elle accepte aussi les 606 autres mitzvot : elle représente ainsi la merveilleuse image de la convertie par excellence !

En allant à contre courant, à l’envers de son propre peuple, à l’opposé du paganisme et du désordre, Ruth remet de l’ordre dans ses choix, dans sa vie, contrairement à sa propre nature et devient un membre du peuple d’ Israël, et hérite avec son nouveau peuple de toutes les mêmes promesses de YHWH. Elle devient une princesse et également un collier ou une rangée de perles.

Juste avant sa déclaration d’engagement à Naomi, à son peuple et à son YHWH, il est écrit que « Ruth s’attacha à elle » (1: 14): en s’attachant à Naomi la juive, Ruth recevait toutes les bénédictions et toutes les promesses de YHWH destinées au peuple d’Israël.

En agissant comme elle l’a fait, Ruth s’est attachée, s’est collée à Naomi. C’est une action volontaire, libre et responsable, et c’est une action irréversible pour elle.

Ce qu’a fait Ruth vis-à-vis de la juive Naomi, sa belle-mère et vis à vis de tout le peuple d’Israël, c’est qu’elle est rester fidèle et donc elle a aimer : le véritable amour, le véritable attachement commence par un détachement, une rupture d’avec notre ancienne vie.

En s’attachant à la juive Naomi et en liant son avenir et son destin à celui du peuple Juif, Ruth symbolise le véritable croyant des nations.

Cet attachement de Ruth s’est produit au moment où Naomi retournait sur la terre de ses pères. Je suis convaincu que la décision de Ruth à ce moment précis est d’une grande portée prophétique : c’est maintenant que les Juifs retournent en Israël que les croyants des nations doivent véritablement prendre la Parole de YHWH au mot et à la lettre et s’attacher à YAHUSHUWAH !

Le temps de l’Eglise des Nations est déjà achevé.

Il est temps de comprendre ce que Ruth a compris : « les gens des nations doivent prendre un Juif par le pan de son vêtement et lui dire nous venons avec vous parce que nous avons appris que YHWH est avec vous. » (zacharie 8 :23)

Ruth a anticipé ce que beaucoup de théologiens éminents aux yeux des hommes n’ont pas saisi. Celui qui dit croire, aimer et servir le YHWH d’ Israël et le Messie d’ Israël, n’a d’autre alternative que de se ranger aux côtés du peuple d’Israël pour qu’ensemble nous servions le créateur. Ruth avait saisi les riches bénédictions qui découleraient de son union à Naomi.

Une des erreurs de l’Eglise des nations c’est l’orgueil : elle a voulu prendre la place d’Israël et s’est détachée du vrai Israël pour prétendre être le nouvel Israël ! Non ! YHWH n’a point rejeté son peuple, qu’Il a connu d’avance. (Romains 11 :2)

Ruth et Orpah sa sœur étaient de lignée royale car descendantes d’Eglon, roi de Moab : en abandonnant sa filiation royale terrestre, Ruth va hériter d’une filiation royale de YHWH, puisque en épousant Boaz de la tribu de Juda, elle aura pour descendance David qui vaincra le Philistin Goliath descendant d’Orpah !

En abandonnant sa famille royale pour une famille pauvre, et c’est sûrement un sacrifice, Ruth deviendra une princesse aux yeux d’YHWH Qui saura la récompenser. En persistant et signant dans sa détermination et résolution à suivre Naomi, la juive sans famille et sans richesse ni pouvoir, Ruth accède à une autre royauté bien plus grande.

- Orpah

Si nous parlons de Ruth il nous faut dire aussi quelques mots sur Orpah, sa propre sœur.

En tournant le dos à sa belle-mère juive et en retournant à sa culture, Orpah a agi comme la plupart des croyants des nations ont agi depuis 2000 ans aboutissant à une rupture d’avec Israël et une marche spirituelle à l’opposé d’Israël : le mur était reconstruit occasionnant un brouillard. N’est-ce pas là que se trouve l’Eglise des Nations ? Et le brouillard est si épais qu’elle n’avance plus sur le bon chemin !

L’attitude respective de Ruth et Orpah typifie celle des Croyants des nations : les Eglises d’aujourd’hui. Il en ressort :

- soit la fidélité et l’amour du vrai message biblique prenant ses fondements sur une authentique greffe au sein d’Israël, ceci est l’image de Ruth,

- soit l’oubli voire l’opposition au message biblique pour manifester non seulement une position spirituelle en dehors de la pensée juive, mais encore un raccourci tragique dans l’obéissance aux commandements de YHWH, attitude incarnée par Orpah.

Orpah avait aussi un mari Juif mais dès que les soucis et les épreuves ont commencé elle a fui et elle est retournée en arrière pour retrouver les siens, les Moabites, peuple en abomination aux yeux de YHWH.

Ruth aussi appartenait à ce peuple mais en s’attachant à Israël elle a définitivement rompu avec ses origines moabites.

Chaque croyant des nations (chrétien) doit comprendre que pour être dans le plan d’YHWH, il doit non seulement s’attacher et vivre avec Israël, mais encore il doit se détacher complètement d’avec sa propre origine et nature c'est-à-dire en finir avec le passé : c’est ce qu’exprime Paul dans le « contrairement à sa nature ». Romains 11:24

En rejetant Israël, le chrétien est retourné à son paganisme et à ses faux dieux comme « un chien retourne à ce qu’il a vomi » ou comme « une truie lavée qui s’est vautrée dans le bourbier ».

Le prince des du cielités des Moabites s’appelait Kemosh (1 Rois 11 : 7), mot signifiant monstre, horreur !

L’attitude d’Orpah illustre hélas trop bien l’attitude de nombreux chrétiens : « j’aime Israël, je prie pour Israël, mais eux chez eux avec leur YHWH et leur Moïse, et moi chez moi avec mon Dieu et mon Jésus ».

Orpah va certes embrasser sa belle-mère mais va retourner à sa propre culture chez les siens. Combien de croyants des nations (chrétiens) agissent comme Orpah, refusant de s’engager aux côtés d’Israël et de suivre Israël spirituellement et préfèrent se dérober !

Pourtant la Parole d’YHWH ne cesse de nous affirmer que les nations seront jugées en fonction de leur attitude et de leur comportement et agissements à l’égard d’Israël.

« Car voici, en ces jours, en ce temps-là, Quand je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, Je rassemblerai toutes les nations, Et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là, j’entrerai en jugement avec elles, Au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, qu’elles ont dispersé parmi les nations, Et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé. » ( Joël 3 : 1-2)

Si une dénomination rejette Israël en se substituant à sa place, le Christianisme de cette Eglise-là n’est plus la Parole de YHWH mais une doctrine humaniste universaliste.

Devant l’immensité des responsabilités et de l’engagement à suivre Naomi tel que le conçoit Orpah, celle-ci refuse de franchir le pas décisif.

Combien de croyants d’église sont dans la même posture !

On ne peut pas rester neutre envers Israël, on ne peut plus, on ne doit plus se cacher derrière des enseignements patristiques antisémites erronés et fallacieux qui prônent la théorie de substitution.

Comme Paul dirait, YHWH n’a point rejeté Son peuple, loin de là! (Romains 11 :1-2)

On va à l’église, on va à la réunion, on va au culte, on donne la dîme, on participe au jeûne et à la prière, on participe même aux fêtes de Noël et de Pâques, à la longue veillée du jour de l’an, bref, on est ou plutôt on se croit irréprochable et aux yeux du pasteur et des autres frères et sœurs on l’est, mais…on est « à côté de la plaque », parce qu’on a répondu à aucun appel, on a aucune mission de YHWH, on ne sait même pas ce que le Seigneur veut que l’on fasse dans Son œuvre : beaucoup ont été convertis à un système, à une église voire à un pasteur !

Quand on en est là, quand on n’adhère pas au vrai message des Saintes écritures, vous comprenez aisément que prendre position pour Israël, ce n’est pas la tasse de thé d’un tel croyant, ce n’est pas sa priorité!

Et pourtant oui, c’est la priorité aujourd’hui pour les croyants des nations de se définir réellement par rapport à Israël.

Mais à force de diluer le vrai message des Saintes écritures, à force d’édulcorer la véritable personne du Messie Juif YAHSHUWAH et se fabriquer un autre Messie appelé Jésus, le chrétien a oublié ses véritables racines juives et pêche par orgueil.

- Le retour de Naomi en Israël

Les décisions de Ruth et Orpah, diamétralement opposées, se sont effectivement concrétisées au moment où Naomi la juive avait pris sa propre décision de rentrer en Israël, à Bethléem.

Frères et sœurs, Israël sera toujours la pierre d’achoppement et Jérusalem la coupe de poison des nations.

Naomi avait perdu son mari et ses deux fils, elle était loin de sa terre, elle était morte spirituellement : son retour dans sa patrie, comme pour les Juifs faisant leur aliyah représente une sorte de résurrection !

La force de Naomi, la force du peuple Juif, La force de la vitalité et de la longévité d’Israël c’est bien sa foi et son espérance dans les promesses d’YHWH d’Israël.

Un jour, c’était un 9 Av, jour anniversaire pour les Juifs de la destruction des 1ers et 2ème Temple, Napoléon passa devant une synagogue et il entendit des cris de supplication et de lamentations des fidèles.

Questionnant sur les raisons de ces pleurs et gémissements, on lui expliqua que les Juifs pleuraient sur la perte de leur patrie et sur la destruction de leur Temple, et ceci depuis 2000 ans.

Napoléon déclara alors prophétiquement : « Un peuple qui, 18 siècles après l’événement, pleure encore la perte de sa patrie, peut avoir la certitude qu’il retournera un jour sur le sol de ses ancêtres ».

Le temps du retour de Naomi est un autre point prophétique car ce retour au pays se situe à un moment précis de l’année : « Car elle apprit au pays de Moab que YHWH avait visité Son peuple et lui avait donné du pain » (Ruth 1 : 6).

Ce temps c’est : « au commencement de la moisson des orges » (Ruth 1 : 22) et ce temps correspond à la mi-Mai, et bientôt, le seigneur reviendra pour « vanner son aire » et prendre son Epouse.

Les Juifs reviennent aussi parce qu’ils connaissent le temps de la visitation de YHWH et aucun ne voudrait rater ce rendez-vous.

C’est à la mi-Mai le 14 Mai 1948 que le nouvel Etat d’Israël a été proclamé, c’est là le début de la moisson des orges, c’est là le début des temps de la fin, période qui s’achèvera bientôt :

« Et un autre ange sortit du Temple, criant d’une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l’heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée. » (Révélation 14 : 15)

Ce qui s’est passé en 1948 puis en 1967 avec la réunification de Jérusalem montrent que les promesses de YHWH pour Israël ont commencé un nouveau cycle pour l’accomplissement de toutes les prophéties qui verront la victoire finale d’Israël en toutes choses.

J’invite les gens des nations à prendre fait et cause pour Israël et à s’attacher effectivement à ce peuple pour qu’ils puissent eux aussi participer à la fête finale. S’attacher c’est garder toute la parole de Yahshuwah.

Pour vivre le salut et jouir des promesses faites à Israël, il faut en effet être greffé sur l’arbre Israël, si je puis dire, mais pour cela, il faut être d’abord « dégreffé » de l’olivier sauvage qui est le paganisme.

Cet arbre, planté et cultivé par YHWH, c’est Israël, et les racines de cet arbre, ce sont Abraham, Isaac, Jacob devenu ISRAEL, dont est issu tout le peuple d’Israël, et le Messie, véritable quintessence, suprême substantifique moelle.

Gens des nations, sachez vous servir de la clef que YHWH vous a donnée lors de cette citoyenneté glorieuse par la Nouvelle Alliance et cette clef, c’est la greffe sur l’arbre Israël.

- LIRE - Romains 11

Alors comment fonctionne donc cette greffe ?

- pour les Juifs, branches naturelles de cet olivier franc, d’abord coupées de cet arbre, puis regreffées sur le même au jour de la grande révélation du plan rédempteur par le Messie, c’est SELON LEUR PROPRE NATURE qu’elles sont greffées.

Alors que l’on ne dise plus à un Juif rencontrant son Messie et faisant alliance avec lui « plus de Shabbat, plus de Roch hodesh, plus de Fêtes, plus de circoncision, bref, plus de Torah », car ce serait l’instruire dans le mensonge, et le mensonge est en abomination devant YHWH, et cela, ce serait ne pas l’aimer.

Le mot grec ideos, traduit par propre, précise la notion de « à part, à l’écart, loin de, appartenant à soi-même, étant sa propriété ». Lorsqu’un Juif, branche naturelle coupée de son olivier franc tant qu’il ne reconnaît pas son Messie, arrive à accepter Yahshuwah, il est regreffé sur le propre arbre cultivé d’où il a été coupé pour un temps, selon sa propre nature, c’est à dire que non seulement il ne devient pas un Croyant des nations, mais encore il continue de garder toute la Torah, les Prophètes, les Psaumes etc… et il est encore plus zélé pour cela.

Ce qui a changé pour lui, c’est le pourquoi et le comment de l’obéissance, l’action étant précédée par la pensée d’amour du cœur.

L’amour de la Torah fait de cette Torah une Torah d’amour. Pour les non-Juifs, branches sauvages d’un olivier sauvage, celles-là, se sont coupées et définitivement séparées de cet arbre sauvage pour être greffées sur l’olivier franc, non pas à leur place, mais en elles c’est à dire au milieu, avec les branches naturelles déjà greffées.

Contrairement à leur nature.

Paul va utiliser l’image du Temple où, jadis, un mur infranchissable le « Soreg », séparait les Gentils du contact avec les fils d’Israël et ces étrangers étaient loin du YHWH d’Israël qui siégeait dans l’enceinte du Lieu Très Saint.

Le « Soreg » était ce mur du Temple intérieur, à la fois spirituel et physique, qui mettait une véritable séparation entre peuple élu, et peuple des nations.

Désormais, par la Nouvelle Alliance, si le sang versé de Yahshuwah a donné aux gens des nations le rachat et le pardon de leurs péchés ainsi que la Vie Eternelle comme elle l’a d’abord octroyé au frère premier-né Israël, elle a aussi accordé ici-bas le droit de citoyenneté avec ce même Israël, les Juifs, les Saints.

Autrefois, les païens étaient séparés d’Israël, non seulement physiquement, mais aussi spirituellement. C’est ce que décrit magistralement l’épître de Paul aux Ephésiens :

Aujourd’hui, en Yahshuwah le Messie, par sa crucifixion, ce mur qui témoignait de l’hostilité et de l’inimitié entre les deux peuples a été renversé, et les païens qui se convertissent à YHWH intègrent donc naturellement et automatiquement (du moins s’ils le veulent) la Maison d’Israël sans pour autant devenir nécessairement Juifs. Le mur renversé ne veut pas dire que Israël est rejeté, mais plutôt que les autres nations peuvent désormais s’attacher à Israël et à ses promesses : les autres nations peuvent désormais se greffer à Israel. LIRE -- Ephésiens 2

Hier, un païen reconnaissant YHWH d’Israël comme l’unique et véritable YHWH, devait se convertir en devenant disciple, semblable à un Juif en tous points et accomplir toutes les mitzvot à commencer par celle du dépouillement.

Aujourd’hui il lui suffit de se convertir au YHWH d’Israël, de rentrer et d’intégrer la maison d’Israël, pour jouir de tout l’héritage sans pour autant avoir besoin de se faire Juif dans la chair, mais en obéissant aussi aux commandements de YHWH.

Voilà toute la différence, voilà le mur de séparation effondré, et c’est cela aussi la greffe ! Le mot Greffé, en Grec, se dit engkentridzo, et il a le sens de inoculé.

C’est donc aux non-Juifs d’être coupés et séparés de leur arbre sauvage, c’est à dire de leur manière de penser, de parler, d’agir, bref de vivre, manière issue de leur nature païenne, et de vivre à l’heure d’Israël en lui étant en quelque sorte inoculé, recevant alors la « substantifique moelle nourricière » provenant de la sève de l’olivier franc cultivé par YHWH d’Israël !

Paul va en effet employer des expressions très imagées pour décrire cette relation entre Juifs et Croyants des nations et pour montrer comment cette greffe doit fonctionner.

Prenons-en quelques unes.

L’expression « tu as été greffé », a le sens véritable de « tu as été inoculé » ou encore « inséminé » c'est-à-dire « introduit à l’intérieur ».

Les racines de l’arbre Israël sur lequel les Gentils ont été greffés sont Abraham, Isaac, Jacob, Yeshoua en est le tronc, et si certaines branches naturelles, les Juifs ont pour un temps été élaguées, la racine qui les porte n’a été ni élaguée ni coupée et sa souche est toujours vivante.

Et c’est alors pourquoi, comme le précise l’apôtre :

« Ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui porte la racine, mais que c’est la racine qui te porte ».

L’Eglise des Gentils plus souvent politicienne et politisée que spirituelle a trop longtemps exulté devant Israël.

Pourtant, quand on connaît un peu l’histoire de l’Eglise des nations, quand on connaît les multiples facettes du Christianisme dont certains adeptes disent par exemple « boire le sang authentique de YAHSHUWAH » lors de l’Eucharistie par le mystère chimique de la transsubstantiation, ou encore « manger sa propre chair » ou encore « baptiser les enfants mort-nés », ou « embrasser les pieds des statues », etc… Ou encore pour d’autres « remplis de l’Esprit » prétendre avoir révélation sur révélation, et bien devant tant de torsions des Ecritures et de perversions spirituelles, l’Eglise n’a pas à se vanter au détriment d’Israël !

Chacun se doit de balayer et même de passer la serpillière avec un puissant décapant devant sa propre porte et ne pas manifester un esprit trop hautain !

Le salut des païens est une grâce et celui qui se glorifie et s’enorgueillit de son salut par rapport aux Juifs met en péril le cadeau royal de la Grâce de YHWH, et ce cadeau est un miracle du ciel.

En effet, une telle greffe en biologie humaine, animale ou végétale, à savoir un organe malade greffé sur un corps sain, ou une branche sauvage et dégénérée greffée sur un arbre sain et cultivé, cela ne fonctionne pas, l’homme ou l’animal receveur ou l’arbre sain mourra, contaminé par l’organe ou la branche malade ou sauvage du greffon impur.

Paul veut ainsi nous faire saisir ce glorieux mystère : c’est aux croyants des nations d’aller vers les Juifs et de vivre en parfaite symbiose et osmose avec Israël, dans une dépendance étroite et intime, et ceci se fait dans un sens unique : de l’extérieur, du dehors de la maison d’Israël vers et à l’intérieur, au dedans de la maison d’Israël.

Alors ils connaîtront l’authenticité de la Parole de YHWH, cette Parole de Vérité qui rend réellement libre.

Paul rappelle aux Gentils que la racine qui les porte et les branches naturelles au milieu desquelles ils ont été greffés c’est Israël.

Le résultat miraculeux et glorieux de cette greffe : devenus alors concitoyens des saints, les CROYANTS des nations bénéficient de tout l’héritage et de toutes les promesses faites exclusivement à Israël, oracles et alliances éternelles.

Paul explique aux Romains que la racine n’a pas été coupée ni « déracinée » et c’est sur un rejeton de cette racine toujours vivante qu’ils ont été entés, et que c’est de ce petit reste de racine qu’émane la vie.

-- LIRE -- Isaïe 53 : 1

Ce mot semence se dit aussi d’une semence naturelle, biologique comme, par exemple, le sperme est la semence naturelle et biologique de l’homme mâle : Israël est non seulement la semence naturelle d’Abraham mais encore la semence de la promesse pour tous les peuples.

Non seulement Israël est le fils naturel et biologique d’Abraham ayant un ADN semblable mais encore le fils promis.

Israël est pour les Croyants des nations la source de toutes bénédictions s’ils y demeurent étroitement attachés, nourris par sa sève abondante, mais Israël est aussi pour eux la source de toutes malédictions s’ils s’en séparent.

Israël est destiné par YHWH à être la lumière, le phare et la balise pour éclairer les nations et leur servir de repère afin de les conduire à la source de la révélation selon le plan du ciel : Israël est la sentinelle de YHWH des nations.

Paul parle ainsi en s’inspirant du texte d’Isaïe 60 :

« Lève-toi, sois éclairée car ta lumière arrive et la gloire de YHWH se lève sur toi. »

YHWH donne à Israël le nom « d’olivier verdoyant, remarquable par la beauté de son fruit » (Jérémie 11 :16).

Notre rôle de prédicateur est de dire toutes ces choses et d’inviter les nations à revenir à la source, ISRAEL, « car c’est de Sion qu’est sortie la Torah, et de Jérusalem la Parole de YHWH …. » (Isaïe 2 : 3)

Oui, ne pas se glorifier aux dépens d’Israël, mais au contraire lui manifester humilité, reconnaissance et compassion, c’est aimer Israël, c’est vivre avec Israël le frère aîné, fils biologique, au sein de la maison d’Israël et de Juda, c’est accepter le plan de YHWH car c’est avec cette maison que YHWH a contracté la Nouvelle Alliance, ne l’oublions jamais. (Jérémie 31 : 31)

L’Eglise des nations prend sa source il y a 2000 ans, au sein du peuple Juif, mais sous la tentation politico doctrinale anti-juive, elle s’est laissée contaminer au fil du temps et est devenu une religion morte.

Depuis le Mont Hermon, le Jourdain descend, gonflé par des affluents et se jette dans la Mer de Sel, la Mer Morte, appelée ainsi parce qu’aucune vie n’est possible en elle : morte, n’est ce pas l’image d’une grande majorité de la Chrétienté ?

Il faut tous remonter à la source : le Jourdain naît du mont Hermon puis va au lac du Kinneret, la mer de Galilée. Il porte ce nom car il ressemble à une harpe.

Revenir à la source c’est découvrir la vraie mélodie, la symphonie magistrale de la Parole de YHWH comme la harpe de David la jouait si bien.

La nuit, à minuit, le vent pénétrait par la fenêtre de la chambre où dormait le roi et venait pincer les cordes de sa harpe accrochée sur le mur à la tête de lit. La mélodie qui en émanait réveillait alors David qui se mettait à composer les Psaumes, bercé et inspiré par le vent-Rouah de l’Esprit.

Heureusement, dans ce système politico-religieux quasiment mort de la chrétienté d’aujourd’hui, il y a des âmes qui ne demandent qu’à vivre, car possédant un cœur pur et sincère, et ces âmes, YHWH les appelle pour qu’elles prennent un nouveau chemin en remontant à cette source du départ, et c’est pourquoi j’invite promptement de telles âmes à « saisir un Juif par le pan de son vêtement et lui dire : nous venons avec vous parce que nous avons appris que YHWH est avec vous ». (Zacharie 8 : 23)

Et oui, « YHWH est avec nous / Imanouel / Emmanuel », un autre nom de Yahushuwah !

Luther dira que « les Hébreux boivent à la source, les Grecs à la rivière qui coule de cette source, et les Latins dans une mare en aval ».

Oui eux, Juifs croyants, héritiers directs des disciples et des apôtres, sans aucun esprit revanchard, sans aucun esprit hautain, que YHWH préserve, nous invitent, nous leurs frères dans la foi, à remonter à contre-courant ce Jourdain religieux, élaguant tout obstacle, pour remonter jusqu’à la source où coule la véritable eau de la Parole de YHWH, et cette démarche s’appelle « l’amour envers leur frère » !

Ne l’oublions jamais, Yahshuwah était un juif ; tous ses apôtres des juifs ; et même pour aller vers les païens, c’est le juif Paul qui fut envoyé.

Revenir à la source c’est authentifier la réussite d’une greffe contre-nature, c’est découvrir la vraie mélodie, la symphonie magistrale de la Parole de YHWH comme la harpe de David la jouait si bien, c’est sentir le vrai parfum naturel, celui du ciel !

Le schéma suivant est l’image la plus proche de la pensée du Juif Paul, quand il décrit la greffe contre nature des païens sur l’olivier franc et la greffe selon leur propre nature des Juifs. L’image de cet olivier à travers l’histoire montre que toutes les théories et théologies qui tendent à séparer l’Eglise des nations du peuple Juif, les excluant l’un l’autre, sont toutes fausses et en dehors du plan de YHWH. C’est l’erreur la plus mensongère et donc satanique, puisque le Satan est le « père du mensonge », qui a « consacré » depuis près de 2000 ans le schisme à la gloire de l’ennemi de nos âmes.

Voyons l’image de cet arbre comme a pu l’imaginer l’apôtre et comme il faudrait le voir nous-mêmes désormais :

De même que David ne supportait plus d’entendre le Philistin Goliath insulter le YHWH d’Israël, moi-même, et vous aussi, nous ne devons pas davantage supporter le mensonge, car il est une insulte pour notre YHWH et pour sa Parole qui est Vérité ! C’est ce que Paul décrit parfaitement, la vraie théologie de l’olivier, l’arbre cultivé par YHWH dans l’Epître aux Romains 11 : 16-26 comme nous l’avons lu plus haut.

Israël est l’unique mère porteuse des Gentils, elle est leur mère nourricière, leur matrice, leur génitrice, et à une mère, on lui doit respect et reconnaissance.

Et ce mot porté a aussi le sens de supporter, soutenir, emmener, pardonner, accorder une grâce et même élever. C’est ce même mot utilisé en Isaïe 53 : 12 à propos des péchés portés par Yahushuwah.

En Egypte durant les 4 siècles d’esclavage comme durant les 40 années de la traversée du désert, YHWH n’a cessé d’être présent et agissant au milieu de Son peuple, de le garder, de le soutenir et de pourvoir à tous ses besoins.

Le mot utilisé par Paul en Grec est véritablement décalqué du mot hébreu et a le même sens profond : « C’est la racine qui te porte », le verbe « porter » c’est le mot grec « Bastadzo ». Ce mot « Bastadzo » est aussi employé dans le sens d’une merveilleuse image, que seules les mères ont pu vivre.

« Tandis que Yahushuwah parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : heureux le sein qui t’a porté, heureuses les mamelles qui t’ont allaité !

Et il répondit : heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de YHWH, et qui la gardent ! » (Luc 11 : 27)

On emploie aussi ce mot dans le sens de « porter un fardeau », ou d’un cheval « portant son cavalier » montrant ainsi la dépendance totale entre le fardeau porté et celui qui le porte, ou le cheval portant son cavalier qui le monte. C’est la même chose pour tout croyant des nations qui se séparerait d’Israël, ce serait la chute inéluctable. S’il y a séparation, alors le fardeau tombera à terre, et le cavalier aussi et s’il se brise la colonne vertébrale, ce sera alors la paralysie ou la mort, avec tous les dommages que l’on peut envisager.

Mes amis, Israël est la mère qui nous a porté à l’intérieur de ses entrailles et nous a aimés en nous nourrissant de son sein et qui souffre de voir combien si peu parmi les nations acceptent de recevoir sa bénédiction.

Pourtant, comme pour toute maman, Israël donne un amour total au risque de sa propre vie, un amour qui porte, qui souffre les douleurs de l’enfantement, un amour patient, dévoué et inconditionnel.

Nous devons le savoir ! Israël est la patrie de naissance du Messie Yahshuwah. Accepter être l’épouse du Messie nous transfère directement sa nationnalité et nous devenons citoyens de son pays. Nous bénéfissions par là de tous les droits autant que les natifs. C’est à Israël que le Père avait déposé toute la loi et les promesses. Le Messie est celui d’Israël car il est venu pour les brebis perdues de la maison d’Isrël.

Toute Eglise des nations qui existerait indépendamment et donc séparée d’Israël n’appartiendrait pas à la Sainte Kehilah, la Sainte Epouse, et de même tout croyant agissant ainsi n’appartiendrait pas au Corps du Messie et ne serait pas une brebis de YHWH ou un enfant de YHWH.

Le mot traduit par « allaité » c’est le mot grec « Taïladzo », qui signifie « donner le sein » ceci c’est l’action de la mère, mais qui signifie aussi et en même temps « sucer, téter » et ceci, est l’action de l’enfant.

Oui, Israël est le ventre d’une mère qui porte l’enfant, qui nourrit cet enfant en le protégeant au travers du liquide amniotique dans lequel il est totalement immergé, coulant au travers du cordon ombilical.

Oui, Israël est la mère qui nous a portés à l’intérieur de ses entrailles et nous a aimés en nous nourrissant de son sein et qui souffre de voir combien si peu parmi les nations acceptent de recevoir sa bénédiction. Pourtant, comme pour toute maman, Israël donne un amour total au risque de sa propre vie, un amour qui porte et souffre les douleurs de l’enfantement, un amour patient, dévoué et inconditionnel.

Lorsque nous parlons d’Israël, il ne s’agit pas de l’état d’Israël, mais du peuple, car l’état a ses désirs propres à lui.

Etant médecin, Luc rend bien ce sentiment car il connaît ce qui lie biologiquement une mère à l’enfant qu’elle porte.

Israël et les Juifs Messianiques en particulier veulent jouer leur rôle de mère et de frères aînés, mais l’enfant, l’Eglise des nations doit apprendre à sucer le sein maternel et téter le véritable lait nourricier, plutôt que de boire un lait pâle imitation qui empêche sa croissance spirituelle. La vraie adoration ne peut être copiée que chez les juifs car ils sont les seuls gardiens de la vérité.

Les Egyptiens avaient déjà compris que le lait nourricier nécessaire à la croissance du jeune Moïse ne pouvait être autre chose que du lait hébreu (Exode 2 : 7) ! Israël c’est aussi la mère qui souffre et endure les douleurs de l’enfantement pour donner vie à l’enfant aimé : voilà pourquoi l’Eglise des nations doit aussi manifester de la compassion.

Le Juif YAHUSHUWAH est l’unique chemin par où le Croyant des nations doit passer, et ce chemin regorgé de graisse, est rempli d’abondance, et est fertile (Psaume 65 : 12) : il est ce tzadik, ce juste qui apporte le salut ! Il est le sein, le ventre, la matrice pour nourrir le frère cadet, et Paul insistera en disant « c’est pourquoi ne t’abandonne pas à l’orgueil mais crains ».

Ce Israël, ce juif, c’est aussi Yahushuwah Ha Mashiah appelé par les nations Jésus-Christ. Il était né d’une femme juive, élevé par un homme juif et a confié la mission d’évangéliser d’abord à ses frères juifs qui étaient ses apôtres, et ces derniers ont fait des nations des disciples. Comment un disciple peut-il penser faire différemment de ce que le maître l’a enseigné ? Yahushuwah n’a jamais rejeté ses frères, même pas ceux qui l’ont condamné, car il dit sur la croix : « Père pardonne les, car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Le Juif a été tant bien que mal, selon les époques, protégé au sein des nations où il s’est trouvé, mais, parce qu’il a voulu conserver son identité propre, sa Torah, sa tradition héritée des pères, en un mot parce qu’il a voulu garder sa relation avec son YHWH et continuer d’obéir à Ses commandements, il a été impopulaire et victime de toute sortes de violences physiques, spolié de ses biens matériels et dépouillé de son héritage spirituel.

Les nations ont en leur sein les racines de cette graine, l’antijudaïsme, qui a engendré l’orgueil, l’arrogance et la vanité qu’a prophétisé l’apôtre Paul. C’est pourquoi il invite les Croyants des nations à avoir une attitude différente, celle de manifester la crainte d’YHWH à cause d’Israël. Pourquoi ?

- parce que l’arrogance et l’orgueil les conduiraient à l’incrédulité et l’incrédulité à la perte de leur salut,

- parce que dénigrer le Juif c’est se croire être supérieur à lui et donc mettre sa foi et sa confiance en soi-même et non en Yahushuwah le Mashiah.

Mais l’avertissement de Paul n’a hélas pas été beaucoup entendu et il a même été complètement occulté pendant près de 1700 ans et ceci a abouti à la « Théologie de Remplacement » c'est-à-dire à l’hérésie blasphématoire de prétendre que l’Eglise des nations est le Nouvel Israël, que l’Eglise a remplacé Israël et que l’Eglise s’approprie désormais l’héritage d’Israël, et ceci a abouti à l’incrédulité !

En rompant avec Israël l’Eglise s’est crue être une « génération spontanée ». Un célèbre « Père de cette Eglise », Justin Martyre ira jusqu’à dire ce qu’aujourd’hui beaucoup de Croyants des nations pensent encore tout bas : « Les Ecritures ne sont pas pour les Juifs, Elles sont les nôtres » !

Aujourd’hui, en plein 21ème siècle, n’ai-je pas entendu encore de la bouche d’une Croyante des nations : « Eux (les juifs), ils n’ont pas la lumière, alors que nous nous avons la lumière et aussi l’Esprit » ! Sûrement pas le même Esprit qui animait Paul !

Calvin avait eu raison de dire : « Nous ne devrions jamais penser au rejet des Juifs sans être frappés de crainte et de terreur. »

Et Paul va encore plus loin que la crainte au verset 22 en parlant de « bonté de YHWH ».

Certes, il y a des Croyants des nations qui ne font pas de mal aux Juifs, c’est bien, mais c’est largement insuffisant, il ne faut pas uniquement se contenter de les ignorer, il faut aussi les aimer en leur manifestant de la bonté ! Non seulement il ne faut pas les rejeter, non seulement il ne faut pas être arrogant envers eux, mais il faut encore leur manifester son amour et sa bonté !

YHWH n’avait-Il pas déjà annoncé cela à Abraham : « Je bénirai ceux qui te bénissent » ?

Bénir c’est manifester de la bonté, c’est faire du bien, en Hébreu c’est le mot « barouh », et ce verbe signifie « louer, exalter, combler de bienfaits.

Voilà la véritable attitude, en tout cas de cœur, que devrait manifester le Croyant des nations qui veut bénir Israël ! Mais n’oublions pas la fin du verset : « Je maudirai ceux qui te maudissent ». Ou je marche avec YHWH ou je marche contre Lui, ou je bénis Israël ou je maudis Israël, c’est oui ou c’est non, il n’y a pas de oui mais...

Celui qui méprise et dédaigne Israël sera méprisé et dédaigné de YHWH. Pour vivre le salut et jouir des promesses faites à Israël, il faut vivre aux côtés d’Israël. Cet arbre, planté et cultivé par YHWH, c’est Israël, dont les racines, comme la corde à trois brins, se rompent difficilement, sont Abraham, Isaac, Jacob-Israël, dont est issu tout le peuple d’Israël, et le Messie, véritable quintessence, suprême substantifique moelle.

Oui, les croyants des nations doivent reconnaître que leur foi en YHWH, ce sont les Juifs qui la leur ont donnée : tous nous avons été engraissés à une graisse pas toujours très naturelle. A présent laissons notre organisme spirituel accomplir son métabolisme pour garder le nécessaire et rejeter le superflu.

Frères et sœurs, vos pères ne sont pas Saint Augustin, Saint Jean Chrysostome, mais vos pères sont les mêmes que ceux des juifs, ce sont Abraham, Isaac, Jacob, ils ont marché dans la nuée, ont été immergés dans la mer, ce sont Moïse, Aaron, ce sont les prophètes, voilà vos pères, ce sont aussi les apôtres, tous des Juifs, c’est YAHUSHUWAH !

CONCLUSION

Le temps de conclure est déjà là : que celles et ceux que j’ai pu blesser me pardonne, car tel n’était pas mon but. Mon but vous l’aurez compris, c’est de réhabiliter mes frères et sœurs aux yeux de YHWH en leur faisant découvrir leurs vraies racines et en les excitant à la jalousie pour qu’ils rejettent la fausse racine et vivent désormais sur celle qui veut les porter et les nourrir.

Il faut judaïser de nouveau le Messie et les Evangiles tant déjudaïsés depuis 2000 ans. Yahushuwah n’avait jamais dit qu’une nouvelle religion naîtra et qui s’appellera « CHISTIANISME.» Ce sont les païens d’Antioche qui avaient inventé cette appellation, et les croyants des nations s’en sont accaparé pour fabriquer leur propre religion avec pour fondation Rome et pour siège actuel le Vatican. Non ! la religion du Mashiah le Messie c’est le judaïsme avec pour fondation Israël et pour siège Jérusalem.

C’est la nouvelle Jérusalem qui descendra du ciel et non le nouveau Vatican ! C’est sur la terre promise, la terre d’Israel, que le Roi des rois posera ses pieds et non sur la terre de Rome. Et ce sont les douze tribus d’Israël qui seront au devant puis suivra la foule des croyants des nations. Lire Apocalypse 21 :10-27

C’est pourquoi je vous appelle tous à prendre sur vous une nouvelle responsabilité : celle d’avoir l’honnêteté et la sagesse critiques vis à vis des Saintes Ecritures plutôt que le parti pris. Le Christianisme est la fille du paganisme, et tous les propos tenus par YAHUSHUWAH, tous les textes de l’Alliance Nouvelle ont été édifiés sur les fondements de la Torah, des Prophètes et des autres écrits de la Première Alliance, et cela doit inspirer respect et reconnaissance.

N’acceptons plus, ne tolérons plus l’erreur, le mensonge ou l’à- peu- près, et entrons profondément dans les Textes Sacrés.

Si vous avez spirituellement roulé un peu trop vite, un peu trop à la vitesse du son, alors, réduisez votre vitesse, faites même un stop, une marche arrière, virez de cap et roulez à celle du chameau de l’orient, en remontant avec Israël jusqu’à Sion.

Il est des cas, et celui-là en est un, où une marche arrière équivaut en réalité à une marche avant ! Et là, le son, vous l’entendrez vraiment, il sera une douce musique, et il deviendra la mélodie la plus symphonique des pulsations du cœur de YHWH.

Ce que j’ai lancé aux oreilles de votre cœur, c’est un cri d’amour, un cri d’espoir, c’est un cri de paix, un cri de santé, un véritable Shabbat Shalom !

Ce Shabbat-shalom, c’est comme l’amour, on peut en parler toute sa vie sans jamais l’avoir rencontré et connu, ni vécu ; quand on est amoureux, on ne parle plus d’amour, on ne chante plus l’amour, on vit l’amour. Voulez-vous vivre cet amour avec Israël ? Voyez en ce Israël dont je parle : la torah, les prophètes et le Messie Yahushuwah.

Le Shabbat shalom, c’est le lien d’amour entre YHWH et Israël ; entre YHWH, l’Eglise des nations et Israël.

Les églises croyant des nations nées des nations ne doivent plus ressembler à des camps de concentration pour Juifs, concentration de la haine, du mépris, du rejet, de la conversion au Christianisme, pour les transformer ensuite en camps d’extermination de la pensée juive.

Shalom c’est aussi la Santé, la paix spirituelle.

Vous avez été rendus malades par l’intoxication de l’erreur, du mensonge, rendus allergiques au concept juif : retrouvez la santé spirituelle, le Shalom du YHWH d’Israël !

Rejetez les clichés ou les phrases toutes faites comme « Israël est le peuple de l’Ancienne Alliance et l’Eglise est le peuple de la Nouvelle Alliance ».

Mes frères, mes amis, désormais, quand vous prononcerez ce mot JUIF, selon la pensée de votre cœur, bonne ou mauvaise envers le JUIF, vous serez soit une louange à YHWH, soit une abomination à YHWH.

Pour être une louange vivante à YHWH, manifestez de l’amour pour Israël : Pas de l’ignorance, pas de l’indifférence, pas de l’opposition. Quand je parle d’Israël, il ne s’agit pas des politiques, mais du peuple.

La Parole de YHWH et donc la Torah est souvent comparée à une montagne qui est une bénédiction quand on la gravit, une malédiction quand on la descend, car la plupart du temps cela aboutit à une chute vertigineuse ! N’est-ce-pas là l’image du Jourdain ?

Charles Aznavour chantait : « les parois de la vie sont lisses, je m’y accroche mais je glisse, tendrement vers ma destinée » ? Mais de quelle destinée s’agit-il ?

Mourir d’aimer YHWH bien sûr, et la mort nous est un gain, ou alors, mourir sans aimer YHWH, et là, la mort est notre séparation éternelle d’avec Lui, notre condamnation.

Souvenez-vous de l’image du Jourdain qu’il nous faut ensemble remonter et de sa source, le Kinnereth : c’est là que nous trouverons l’authenticité de la musique symphonique de la Parole de YHWH et uniquement là !

Le but : connaître et vivre la vérité pour vivre libre et se sanctifier, se soumettre à l’autorité du YHWH Créateur qui proclame par la bouche de Balaam: « YHWH n'est point un homme pour mentir, ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'Il a dit, ne le fera-t-Il pas, ce qu'Il a déclaré, ne l'exécutera-t-il pas ? » (Nombres 23 : 19)

Isaïe parlera ainsi : « Je suis YHWH, et il n'y en a point d'autre. Je le jure par Moi-même, la vérité sort de Ma bouche et Ma parole ne sera point révoquée ». (45 : 22-23)

« Ceux qui se confient en YHWH renouvellent leur force. Ils prennent leur vol comme les aigles, ils courent et ne se lassent point, ils marchent et ne se fatiguent point. » (Isaïe 40 : 31)

Le Satan veut reconstruire le mur de séparation entre Juifs et Croyants des nations en opposant la Loi et la Grâce, mais comment des frères aimant le même YHWH, le même Messie, la même Parole pourraient-ils s’opposer en ne respectant pas ce que YHWH demande ?

« Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance, mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n’ai-je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre? Quelles persécutions n’ai-je pas supportées? Et le Seigneur m’a délivré de toutes.

Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en YAHUSHUWAH ha Mashiah seront persécutés. Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes.

Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en YAHUSHUWAH-Mashiah.

Toute Ecriture est inspirée de YHWH, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de YHWH soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. » (2 Timothée 3 :10-17)

Tout Evangile qui proclamerait l’abolition et la fin de la Torah ne serait pas l’Evangile de YHWH. Oui Yahushuwah était Juif et revient en Juif pour être le Roi des Juifs !

Tout son enseignement était enraciné dans les textes du Tanah et dans la Tradition patriarcale du Judaïsme. Si ni lui ni les apôtres n’ont parlé de Nouvel Israël ou de Nouveau peuple de YHWH en parlant des Croyants des nations, il est parlé en revanche de Nouvelle Alliance, de création nouvelle. Le lien entre Juif et Croyant des nations doit être indestructible comme celui qui unit pour la vie un frère cadet à son frère aîné, comme celui d’un enfant à sa mère. Le temps des controverses, des disputations et des accusations calomniatrices et mensongères est révolu une fois pour toutes, mais attention aux tentations d’y revenir parfois.

Le siècle qui s’est écoulé a été le siècle où l’horloge de YHWH pour Israël et donc pour toute l’humanité s’est remise en marche, et plus rien ne l’arrêtera, c’est l’heure du retour à la source. Que chacun remette donc sa propre montre à l’heure de celle de YHWH, à l’heure de la vérité !

Entre nous, enfants des nations et les Juifs, enfants d’Israël dans la chair, il y a un lien indestructible, un lien comme celui d’une mère avec ses enfants, et s’il y a une distinction naturelle, comme entre la mère et sa fille, il n’en demeure pas moins une proximité très forte : c’est ce qu’on appelle l’Amour. Il est temps de faire la paix et de rejeter les théories inquisitoriales pour éliminer les Juifs.

Si vous vous opposez fermement à l’ennemi et si vous vivez votre greffe selon le plan de YHWH, alors une promesse merveilleuse est pour vous :

« Réjouissez-vous avec Jérusalem, faites d’elle le sujet de votre allégresse, vous tous qui l’aimez ; tressaillez avec elle de joie, vous tous qui menez deuil sur elle ; afin que vous soyez nourris et rassasiés du lait de ses consolations, afin que vous savouriez avec bonheur la plénitude de sa gloire.

Car ainsi parle YHWH : voici, Je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent débordé, et vous serez allaités ; vous serez portés sur les bras, et caressés sur les genoux.

Comme un homme que sa mère console, ainsi Je vous consolerai ; vous serez consolés dans Jérusalem.

Vous le verrez, et votre cœur sera dans la joie, et vos os reprendront de la vigueur comme l’herbe ; YHWH manifestera Sa puissance envers Ses serviteurs, mais Il fera sentir Sa colère à Ses ennemis. » (Isaïe 66 : 10 -11)

Oui, comme disait Jean, c’est l’heure ; l’heure est venue de redécouvrir l’authenticité de ces écrits, de les annoncer avec force et autorité et de redonner son substrat juif à tous les textes de la Nouvelle Alliance.

Si les Juifs ont fait des erreurs, ce n’est pas aux gens des nations de leur donner des leçons ou de les condamner, ceci est le rôle de YHWH, de les juger et de les châtier, comme d’ailleurs Il l’a toujours fait, et comme Il le fera encore, avec Israël certes, mais aussi avec les nations comme le prophétise Joël 3.

L’Eglise des nations doit souverainement reconnaître que ses racines sont et ne sont que juives, qu’elle n’a d’existence qu’à travers le Judaïsme, et doit tout mettre en œuvre pour restaurer la judaïcité du message de l’Evangile qu’elle annonce.

Si nous étions à l’époque de l’Inquisition, je sais que mes propos m’auraient valu le bûcher depuis bien longtemps, pourtant ma responsabilité, notre responsabilité en tant que Juifs Messianiques c’est de proclamer ce message avec autorité, force et onction, et celle des Croyants des nations c’est de l’accepter et de le transmettre.

Oui, la responsabilité des Croyants des nations c’est, à l’aube de l’instauration du Royaume Messianique sur terre, « de prendre un Juif par le pan de son vêtement et de lui dire : nous venons avec toi parce que nous avons appris que YHWH est avec toi » !

Le Juif Messianique est de nouveau le bon interlocuteur spirituel et privilégié du Croyant des nations assoiffé de Vérité, parce qu’il est choisi de YHWH pour cela, il est l’ultime Voix du Shofar.

A l’image de Ruth qui s’accrochait à Naomi, le Croyant des nations doit s’attacher au Juif prenant vraiment conscience que son salut vient des Juifs. Israël est destiné à être et à demeurer le berceau de toutes les nations de la terre qui voudront marcher à sa lumière. C’est ce que proclame avec force Isaïe 60 : 1-4

Si Israël est l’olivier qui produit l’olive comme fruit, celle-ci donne de l’huile pour alimenter la lumière qui jaillit dans l’ombre. Israël a reçu l’Esprit d’YHWH et Israël marcha à la lumière de YHWH. Chaque Croyant des nations doit faire l’effort louable et salutaire de remettre en question tous les dogmes hérités des Pères de l’Eglise et les confronter à la Lumière des Saintes Ecritures.

Le Croyant des nations ne peut exister sans le Juif ! Parce que la vérité vient d’Israël.L’Eglise des nations doit souverainement reconnaître que ses racines sont et ne sont que juives, qu’elle n’a d’existence qu’à travers le Judaïsme, et doit tout mettre en oeuvre pour restaurer la judaïcité du message de l’Evangile qu’elle annonce.

Notre responsabilité en tant que Juifs Messianiques c’est de proclamer ce message avec autorité, force et onction. Celle des Croyants des nations c’est de l’accepter et le transmettre.

Je ne me considère plus comme croyant des nations, parce que YAHUSHUWAH m’a greffé entièrement à l’olivier naturelle et je me suis coupé de l’arbre sauvage qui me portait dans le passé. J’ai compris que de tous les temps, YHWH N’A JAMAIS ABANDONNE SON PEUPLE, même quand il était déporté.

Le retour d’Israël sur le territoire promis à Abraham montre que la propriété de cette terre appartient bien à YHWH Qui l’a octroyée en héritage perpétuel à Son peuple Israël, et à nul autre peuple. C’est la seule terre dont YHWH a personnellement fixé les bornes pour un titre foncier.

De même que le retour de Naomi rappela aux habitants de Bethlehem les droits qui lui revenaient en qualité de survivante de la famille d’Elimelek, de même le retour des Juifs sur la terre ancestrale atteste de la véracité et de l’authenticité des promesses de YHWH faites aux patriarches. Ce retour des Juifs en terre sainte, cette alyah montre que les desseins prophétiques de YHWH arrivent à échéance : mon frère, ma sœur, après l’heure ce n’est plus l’heure, disait le chanteur Juif Guy Béart.

Grâce à l’acquisition du champ de Naomi par Boaz le Juif, Ruth la non juif est devenue cohéritière des biens appartenant à la famille d’Elimelek. Il en est de même pour chaque croyant des nations coupé de leur olivier sauvage initial et greffé sur l’olivier Israël.

« Je dis donc : YHWH a-t-il rejeté son peuple? Loin de là ! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin. YHWH n’a point rejeté son peuple, qu’il a connu d’avance. Ne savez-vous pas ce que l’Ecriture rapporte d’Elie, comment il adresse à YHWH cette plainte contre Israël:… » (Romains 11 :1-2)

« Je dis la vérité en Mashiah, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint-Esprit : J’éprouve une grande tristesse, et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé du Mashiah pour mes frères, mes parents selon la chair, qui sont Israelites, à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Mashiah, qui est au-dessus de toutes choses, YHWH béni éternellement. Amen! » (Romains 9 :1-5)

« Ainsi parle YHWH des armées: Il viendra encore des peuples et des habitants d’un grand nombre de villes. Les habitants d’une ville iront à l’autre, en disant: Allons implorer YHWH et chercher YHWH des armées! Nous irons aussi! Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher YHWH des armées à Jérusalem et implorer YHWH. Ainsi parle YHWH des armées : En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que YHWH est avec vous. » (Zacharie 8 :20-23)

« En effet, si YHWH a coupé des branches, même à l’arbre cultivé, YHWH peut te faire la même chose. Alors, regarde : YHWH est bon et il est sévère. Il est sévère pour ceux qui sont tombés, il est bon pour toi, si tu vis de sa bonté. Sinon, tu seras coupé, toi aussi, comme une branche. Mais si un jour, les Juifs acceptent de croire, YHWH est assez puissant pour les greffer de nouveau.

En effet, toi, tu étais la branche d’un arbre sauvage. On t’a coupé et on t’a greffé sur un arbre cultivé, pour toi, ce n’était pas naturel. Les Juifs, eux, étaient les branches de l’arbre cultivé. Alors, YHWH les greffera bien plus facilement sur cet arbre où ils avaient poussé. À ce moment-là, tout le peuple d’Israël sera sauvé, comme les Livres Saints le disent: Le libérateur viendra de Jérusalem. Il enlèvera les fautes de la tribu de Jacob » P.D.V. Romains 11 : 21-26

Frères et sœurs des nations écoutez : « Car je ne veux pas, frère, que vous ignorez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israel est tombé dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israel sera sauvé, selon qu’il est écrit : Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés. Et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. » Romains 11 : 25-27

Soyez bénis par ces connaissances

Jean-Pierre Nokam - dans RELIGION
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 21:28
LES EGLISES SOUS LES TOITS DU DIABLE

Chers amis en Yahushuwah shalom

Voici une situation qui nous interpelle tous à se demander où sommes nous.

Les Églises de nos jours ne sont plus que l’ombre d’elles mêmes. Elles se présentent sous forme de partis politiques avec plusieurs leaders où chaque fidèle choisit son chef pour le suivre et défendre ses idées et même ses intérêts. Dans une lutte acharnée, chacune présente les défauts de l’autre afin de s’attirer le plus grand nombre de membres. Et dans ce désordre, tout est permis même si le Sauveur de l’humanité doit souffrir dans son cœur. Chaque leader invente son style d’attraction et parfois accompagné de magie pour certains, et des montages pour d’autres, dans le but de se faire une grande vitrine.

Qu’attendez-vous d’une société lorsqu’on enseigne dans les assemblées religieuses que la loi d’Elohim (YHWH) n’est plus en valeur ? Que voulez-vous encore espérer lorsque des chefs religieux enseignent que les dix commandements du créateur de l’humanité ont été cloués aux bois et que les hommes sont sauvés sans tenir compte de leur respect aux saints commandements ? Les mensonges, les calomnies, les convoitises, l’adultère, la sorcellerie et bien d’autres péchés sont un bons repas pour plusieurs.

La vie en YAHUSHUWAH a ses principes

La vie en YAHUSHUWAH n’est pas un jeu de hasard. Elle n’est pas non plus une mode dont chacun peut choisir sa coupe. Certains aiment les pantalons, d’autres les culottes. Chacun dans son choix a un modèle particulier de couture. Mais la vie en le Messie YAHUSHUWAH est différente. Celui qui veut être enfant d’Elohim (YHWH) doit apprendre et mettre en pratique les principes ou la discipline dont le Messie nous recommande. Ce n’est pas Sa parole qui doit faire des efforts pour se modifier en fonction de nos coutumes ou de nos goûts de vie charnelle.

On dit vulgairement que tout chemin mène à Rome. Parce que quelque soit la dénomination que tu choisit, tu finira par te retrouver sous le commandement de Rome. Mais la parole de YAHUSHUWAH nous dit que tout chemin ne mène pas à la vie. Dans le livre de Saint Jean au chapitre 14 et le verset 6 YAHUSHUWAH nous dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » Tous ceux qui cherche à arriver au ciel en passant par des leaders n’entreront pas dans la maison du très haut.

La civilisation moderne n’a pas émancipé l’humanité, parce qu’elle n’a pas soumis son énergie désordonnée à la discipline de l’Esprit. Elle n’a pas exigé l’homme nouveau. Elle a dit à la chair « Tu es libre ! » et la chair à usurpé les droits de l’Esprit. La civilisation chrétienne meurt de l’orgueil du chrétien irrégénéré.

Les églises meurent, celles qui sont d’institution humaine. mais celle de YAHUSHUWAH ne peut mourir ; une vie divine est en elle, et sa mission durera aussi longtemps que l’humanité.

Le Catholicisme, grâce à sa méthode d’autorité et à ses formes d’adoration, peut jusqu’à un certain point, masquer les conséquence ruineuse du manque de la spiritualité. Le protestantisme, dont la raison d’être était le message intégrale de l’évangile, et qui fondait précisément l’autorité de l’évangile sur le témoignage intérieur de l’Esprit, le protestantisme, école de liberté spirituelle, est tari dans ses sources vives par le manque de spiritualité. La vie de la réforme ne peut être maintenue que par des hommes de l’Esprit. Or cette Eglise, qui fut née pour la réforme, cette Eglise qui s’opposait aux abuts de la papauté, a fait une alliance avec cette dernière et se trouve aujourd’hui mouillée jusqu’à la tête.

YaHuWshuwaH dit : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume d’Elohim. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » Jean 3 :3,6

Par ces paroles auxquelles tout son enseignement fournit un lumineux commentaire, YAHUSHUWAH donne à la régénération sociale pour condition, la transformation de l’individu. A nouvelle société nouvel homme ; à société libre l’homme qui a la maitrise de soi, parce qu’il est né de l’Esprit .

Les écoles des prophètes appelées aujourd’hui écoles de théologie, deviennent de petites académies où l’étudiant, promené d’hypothèse en hypothèses, perd contact avec la dynamique céleste ; sa confiance dans la véracité du texte évangélique s’en va ; sa vocation d’apôtre avorte. L’église, privée d’orientation apostolique et de sa substance divine, retombe dans les politiques humaines.

N’aurons nous pas le courage de le reconnaitre ? la catastrophe actuelle marque la faillite de la civilisation chrétienne. Elle est aussi l’aboutissement de la longue infidélité des sectateurs du Messie qui se sont établis en organisation séculières plutôt que de fonder le royaume de YHWH, et qui ont cherché la puissance, au lieu de se vouer, comme le maitre YAHUSHUWAH, à la cause idéale, par le sacrifice et par la sainte audace de la foi.

Certains chefs religieux ont validé l’alliance entre les coutumes païennes et le Mashiahianisme ; ce qui favorise l’entrée des non contrôlés dans les églises. Oui, les chefs religieux ont perdu le sens spirituel de leur mission en se faisant servir par ceux qu’ils devraient eux même servir.

Aujourd’hui Les hommes se disent : « Mon église n’enseigne pas ce que votre église enseigne ; ou encore cela est interdit chez vous mais chez nous c’est permis. Croyiez vous que le Messie soit divisé ? Et dans tout ça, certains disent que nous adorons le même YHWH quel que soit la dénomination dans laquelle nous nous trouvons. C’est un danger d’admettre cela car le Seigneur YAHUSHUWAH a un seul troupeau et Il le nourrit de la même nourriture.

La majorité n’a pas toujours raison

Cette question de majorité va amener plusieurs à la perdition. Des hommes aujourd’hui interprètent mal la bonté d’Elohim. Ils présentent YHWH comme un YHWH lâche qui accepte tout. Ils croient que la majorité dans le péché va contraindre le Créateur à changer sa décision sur le péché. Comprenez que la miséricorde d’Elohim a des limites pour les incrédules.

La majorité d’hommes qui suit la voie de la perdition ne peut pas amener Elohim à changer son principe de jugement. Elohim dit dans Jude 5 :7 « Je veux vous rappeler, à vous qui savez fort bien toutes ces choses, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple et l’avoir tiré du pays d’Egypte, fit ensuite périr les incrédules; qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure;

que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel. » .(Génèse 7 :23).

Au jour du déluge, Elohim n’épargna pas les méchants qui comptaient sur leur majorité. Ne vous y trompez pas. C’est le même Elohim que nous adorons aujourd’hui qui a brûlé Sodome et Gomorrhe sans épargner les enfants des méchants. C’est le même Elohim qui a détruit tous les habitants de la terre sauf huit personnes. Ces Méchants par leur majorité croyaient amener Elohim à marcher à leur rythme. Ils prêchaient qu’un Elohim bon, lent à la colère et riche en bonté ne pouvait pas détruire tant d’hommes. Ils prêchaient aussi que Elohim aime le pécheur mais hait le péché . Mais ils furent surpris par la mort.

L’apôtre Pierre nous donne cet avertissement dans 2 Pierre 2 :4-8 « Car, si Elohim n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement; S’il n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies; S’il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir et S’il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution car ce juste, qui habitait au milieu d’eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu’il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles; »

YaHuWshuwaH Le Messie nous apprend que l’humilité n’est pas seulement le geste inaugural de toute vertu des enfants d’Elohim, mais qu’elle est aussi la seule attitude qui permette à l’intelligence humaine d’être enseigné du Créateur. Que l’humiliation nous ramène à l’humilité. Laissons là nos prétentions théologiques. Laissons nos titres donnés par les hommes : revérent pasteur, saint père étc… Pour retourner à l’école d’Elohim et non plus à celle des hommes afin de rebatir sur les anciennes ruines.

Les faux prophètes : agents du diable

La parole d’Elohim dit : « Car il s’élèvera de faux Mashiahs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. » (Matthieu 24 :24-25)

. Que voulez-vous que l’on pense, lorsqu’on voit en direct de plusieurs chaines de télévisions des personnes tomber, s’agiter en criant pendant une séance dite de délivrance ? Que voulez-vous qu’on dise, lorsqu’on voit des « guérisons » s’opérer en direct ? Ceux qui n’ont pas les yeux de l’Esprit ne peuvent pas comprendre autrement. Heureusement, Elohim n’est pas resté muet quant aux signes qui permettent de distinguer les faux du vrai car, il est impossible de séduire les ELUS.

Elohim dit : « A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple. » Esaie 8 :20

Pourquoi A la loi ?

Le premier critère qui permet de dévoiler un faux prophète, quels que soient les miracles qu’il opère, c’est la loi d’Elohim. N’en déplaise à ceux qui ont prêté serment pour servir l’ennemie de la vérité. Je disais donc que le premier critère c’est la loi d’Elohim. Un bon prophète doit être connu d’abord par son enseignement sur la loi d’Elohim. S’il publie que la loi d’Elohim ne compte plus pour démasquer le péché, qu’il soit anathème ! La vérité n’est point en lui, bien qu’il soit en train de prononcer le nom de YAHUSHUWAH-Mashiah pour couvrir sa magie. Ce n’est pas pour rien que Satan est entré dans une guerre atroce contre la loi divine. C’est pour que ses adeptes ne soient pas démasqués.

Le Seigneur dit : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracle par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matthieu 7 :21-23

L’iniquité ici fait allusion à l’injustice ou le péché et le péché est la transgression de la loi d’Elohim. Saint Jean dit : « Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi » (1Jean 3 :4). Qu’on le veule ou pas, C’est par Sa loi qu’Elohim exerce son jugement.

A travers Matthieu 7 :21-23, nous comprenons que faire des miracles ou prophétiser n’est pas absolument un signe d’appartenance au Sauveur de l’humanité YAHUSHUWAH HaMashiah.

Vous devez le savoir ; le miracle venant du ciel ne se programme pas. Seule la magie se programme. Lorsqu’on vous donne un programme portant le jour des miracles, alors que celui qui lit fasse attention.

Pourquoi ces hommes qui prétendent faire des guérisons miraculeuses ne vont-ils pas dans des hôpitaux guérir les malades ? Pourquoi veulent-ils que les gens viennent uniquement sur leur terrain déjà miné pour qu’ils opèrent ce qu’ils ont appris ? Le Seigneur YAHUSHUWAH allait de lieu en lieu. Il ne s’était jamais construit un endroit pour que les malades viennent le trouver là-bas.

Pourquoi au témoignage ?

Le prophète d’Elohim doit, en plus d’enseigneur la loi d’Elohim, vivre lui-même cette loi au quotidien. Il doit avoir un bon témoignage de ceux qui l’entourent.

En effet, si un homme d’Elohim enseigne la loi de son maître mais ne la met pas lui-même en pratique dans sa vie, il est un menteur, car L’Esprit d’Elohim produit en nous ses enfants le vouloir et le faire selon son bon plaisir (Philippiens 2 :13).

« Si nous disons que nous sommes en communion avec lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de YAHUSHUWAH son fils nous purifie de tout péché. » (I Jean 1 :6-7)

La publicité n’est pas de Yahushuwah.

La publicité est aussi un moyen par lequel on déniche les faux prophètes. Lorsque quelqu’un, se disant envoyer d’Elohim, montre à la télévision les dons qu’il offre aux malheureux, il agit contre les principes du Messie d ’Israël. Le Seigneur dit : « Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifié par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite, afin que ton aumône se fasse en secret ; et ton père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6 :2-4)

Pour donner un sac de riz aux victimes d’une catastrophe, des gens appellent les caméras. Pour distribuer du savon dans un village, ils appellent leurs télévisions, et mettant en gros plan le soit disant prophète, on le publie dans le monde entier. Le Seigneur n’avait jamais fait cela, et quiconque le fait n’est pas de Lui.

Les Miracles Programmés

Le Seigneur n’avait jamais programmé un de ses miracles. Il n’avait jamais fait la publicité de ce qu’il va faire des miracles quelque part. C’est pourquoi la foule le suivait chaque jour, parce qu’on ne savait précisément à quel moment le miracle pouvait intervenir. Nous sommes tous témoins que des hommes programment les miracles. Oui, le miracle est le mot phare que plusieurs fondateurs de sectes pernicieuses utilisent pour se faire une fondation de membres. Ils promettent délivrance de tout genre et une prospérité sans égale.

Vous deviez le savoir

Il ya des écoles de formation pour faire des miracles. Et quand vous sortez de cette école, vous êtes aptes à attirez des foules par vos démonstrations. Vous pouvez à votre tour former un disciple à faire de même comme vous. Quand il remplit les closes du départ, il peut déjà allez ouvrir son centre commercial et fonctionner pour son propre compte.

Lorsqu’ils construisent leurs synagogues, ils minent toute la surface par des sacrifices conclus dans un pacte avec le Diable. Ce qui fait que lorsque vous entrez déjà dans cette synagogue, vous êtes sous l’emprise des démons qui peuvent vous contrôler à leur guise.

Que gagne un serviteur d’Elohim lorsqu’en agitant un mouchoir blanc à gauche les gens tombent à gauche et quand c’est vers la droite que le mouchoir est agité, les gens tombent vers la droite. A quoi ça sert de démontrer que des personnes sont sous votre puissance démoniaque ? Il faut quitter les milieux pollués

Nous devons sortir de ces synagogues ou temples ou églises dont Satan en a fait ses agences. Pour quelles raisons encore faut-il sortir?

Pourquoi sortir de tout moule ou tout système ?

« Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. » Apocalypse 18 :4

Le monde est plein du nom de YAHUSHUWAH-Mashiah. Et l’on pourrait au premier regard déclarer que la bonne nouvelle a déjà atteint tous les confins de la terre. Le second regard fait remarquer les tenues multicolores, c'est-à-dire les noms de dénominations dont sont vêtus ces chrétiens, alors que pour le festin de l’agneau, une seule couleur de vêtement est imposé à tous les invités. Ceci fait naitre des questions logiques à l’esprit et on est confus : « Si YAHUSHUWAH-Mashiah de son vrai nom YAHUSHUWAH HaMashiah arrivait aujourd’hui sur la terre, reconnaîtrait-il toutes ces dénominations qui porte son nom ? » Tous ces conducteurs sont-ils ses envoyés ?

« Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, et un seul YHWH et père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » (Ephésiens 4 :5-6).

Ainsi tous les enfants d’Elohim sont unis autour des mêmes idées, de la même foi, de la même doctrine et du même sauveur. S’il y a plusieurs branches, c’est qu’il y a problème. « C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements d’Elohim et la foi de YAHUSHUWAH » (Apocalypse 14 :12).

Beaucoup de croyants aujourd’hui décrient les abus dont ils ont été victimes dans certaines dénominations. Certains parlent de la pratique de sorcellerie par leur leader. D’autres parlent d’escroquerie, et d’autres enfin parlent des abus sexuels toujours de la part des conducteurs ; Ce qui explique la coloration des vêtements dont sont vêtus ceux qui prétendent être envoyés par le créateur de l’univers.

Lorsque des conducteurs souillés par les démons qu’ils portent en eux vous imposent les mains ou vous bénissent, qu’attendez vous recevoir ? n’est ce pas tout simplement un transfert de démons ?

Certaines victimes m’ont laissé leur témoignage que je me suis réservé de mettre sur mon blog. Dans ces témoignages, ils concluent qu’ils ne retourneront plus dans ces dénominations. Ce qui est tout a fait logique. Mais lorsqu’on sort, c’est pour quoi faire? Est-ce pour continuer ailleurs avec le même esprit ? Ou rester à la maison à ne rien faire? Pourquoi sortir et où aller ?

Le problème de chaque dénomination n’est que les conséquences de ses enseignements. Là où l’on n’enseigne pas la pureté du corps et de l’Esprit, le péché se sent en liberté et fait des ravages. Les démons sont comme les maladies opportunistes. Lorsque le terrain est favorable, ils s’installent. Au nom de la grâce chacun fait ce qu’il veut. On pèche pour venger le péché, et le milieu devient un grand champ de batail où toutes les armes sont permises.

Devant cette situation donc, un enfant d’Elohim doit sortir. Il doit sortir pour un changement. Pas seulement un changement de dénomination, mais de doctrine. Car si la doctrine reste la même, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on serait en train de CHANGER juste une chambre dans la même maison. Donc sortir implique un changement radical de doctrine : On se rend petit enfant pour être enseigné par le Saint-Esprit.

Que faire si je ne trouve pas de doctrine saine ?

Chaque enfant d’Elohim appelé a pour mission de mettre sa part de pierre pour la construction de l’Eglise du Messie. Pas pour un but lucratif, mais pour l’avancement du royaume d’Elohim. « A celui qui nous aime, qui nous a délivré de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour YHWH son père, à lui soit la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! » Apocalypse 1 :5b-6

La mission première de chaque élu est donc l’évangélisation. Ce n’est pas pour compléter l’effectif d’une dénomination et veiller à la croissance de celle-ci. On ne doit pas servir une Eglise, mais le Seigneur. On doit abandonner les YHWHx des églises pour servir l’unique YHWH. La préoccupation de chaque enfant d’Elohim d’Israël doit être le salut des âmes et non le rang honorifique qu’il occupe dans les quatre murs d’une dénomination. Et là, créer un nouveau groupe est une action louable. Ce groupe doit commencer par une maison. (Romains 16 :5). Car lorsqu’on s’empile en un seul endroit, l’amour souffre à cause des rivalités.

Beaucoup de personnes vont me demander si on peut adorer YHWH hors d’un temple, d’une synagogue ou d’une église. La réponse c’est oui. « Car là ou deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Matthieu 18 :20). Tout le sacerdoce et ses accessoires sont déportés au ciel.

En effet, tout commence après l’entrée du Messie pour la dernière fois à Jérusalem. Le temple où il avait passé plusieurs fêtes et où les vendeurs avaient toujours exercé leur fonction sans être inquiétés, devint ce jour-là le théâtre d’une remue ménage. YAHUSHUWAH Ha MAshiah chassa les vendeurs du temple (Matthieu 21 :12). Pourquoi le Mashiah avait-il réagit ainsi alors qu’il ne l’avait pas fait auparavant ?

YaHuWshuwaH Ha Mashiah savait que le moment que le père avait fixé pour l’offrir en sacrifice était arrivé, et que l’ombre des choses à venir devait cesser pour laisser la place à la chose qui est lui-même (Jean 1.29). Les animaux ne devaient pas être sacrifiés à la pâque de cette année-là et ne devaient plus l’être à jamais (Hébreux 7 :12). Il fallait donc libérer ces bêtes dont le sacrifice n’avait plus de valeur.

Pendant que personne ne comprenait encore la signification de l’acte que posait le Seigneur, ce dernier donna la première information : « Ma maison sera appelée une maison de prière…» (Matthieu 21 :13) Pourquoi les quatre murs subitement porte cette mention ? N’était-elle pas auparavant une maison de prière ? La réponse est l’affirmative. Mais quelque chose va se passer pour prouver la singularité de ce qui va désormais se dérouler dans ces maisons appelées synagogue, ou temple ou église.

Lorsque le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut vers le bas, sans le secours d’aucune main humaine (Matthieu 27.51), Elohim fut en train de déménager sa présence du lieu très saint terrestre pour s’occuper désormais du tabernacle céleste dont le Messie devait y prendre fonction.

YHWH n’est plus désormais quelque part dans les quatre murs assis pour attendre venir les fidèles. Actes : 17 :24 et 7 :48 « YHWH n’habitent point dans les temples faits de mains d’homme. » L’Eglise d’Elohim c’est des hommes fidèles et non les murs, ni une dénomination afin qu’aucune dénomination ne se réclame Eglise du Messie. Il est vrai certaines disent : « nous sommes l’Eglise fondée par Saint Pierre » ; ou encore « nous sommes l’Eglise du reste » ; ou encore pour d’autres : « nous sommes l’Eglise révéillée. » Notons très bien dans notre esprit que l’apotre Pierre ne connait aucune dénomination chrétienne ; notons aussi que l’Eglise du reste est l’ensemble des enfants d’Elohim qui font la volonté du père qui est dans les cieux. Ce n’est pas une dénomination quelconque. Notons enfin qu’aucune dénomination n’est révéillée. Mais on peut trouver des hommes et des femmes réveillés qui font la volonté du créateur.

De nos jours, les ornements que l’on met dans les lieux d’adoration n’ajoutent ni ne retranche rien au service qui se déroule en place. Le chandelier par exemple qui fut dans le tabernacle terrestre (Exode 26 :35) est maintenant dans le tabernacle céleste (Apocalypse 1 :12-13). C’est pourquoi, le Messie n’eut pas voulu envoyer ses disciples vers les temples, mais vers les villes et les maisons. « Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouvent quelques hommes dignes de vous recevoir, et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la ; et si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. ; Mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous ». (Matthieu 10 :11-13).

«Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le père en esprit et en vérité ; Car ce sont là les adorateurs que le père demande. »

Nous sommes formés pour aller et non pour rester

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, l es baptisant au nom du père, du fils et du Saint-Esprit. Et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » Matthieu 28 :19-20

« Aller » signifie se mettre au service des autres pour les aider à goûter au bonheur qui vient d’en haut.

Qu’un enfant d’Elohim ne soit pas dans la peine lorsqu’il constate qu’autour de lui, il n’y a pas de rassemblement qui partage ses convictions religieuses. Il est libre, selon l’ordre du Seigneur, de fonder des groupes par l’évangélisation. YAHUSHUWAH ne manquera pas de les encadrer.

L’heure n’est plus à l’organisation des systèmes ou des dénominations, où un chef va se placer à la tête pour remplacer le Seigneur, dicter ses pensées et veiller à la bonne marche de son entreprise. Non ! YAHUSHUWAH ha Mashiah est la seule tête de son Eglise.

L’heure est grave.

L’heure est grave. L’heure n’est plus au formalisme. L’heure n’est plus aux luttes d’influence. L’heure n’est plus aux croyances aveugles, où l’on avale tout ce qu’un individu présente sans contrôler (Actes 17 :11). Il n’y a plus de temps pour les « qu’en dira –t-on ? » ; ou pour les « avec qui serai-je ? » Le Seigneur est et sera avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde

La piété de plusieurs chrétiens reste uniquement dans les habits et les chaussures qu’ils mettent pour aller dans les lieux d’adoration, ou encore dans les reliques c'est-à-dire la croix qu’ils mettent au cou, le rosaire qu’ils mettent au doigt, le chapelet ou le petit nouveau testament qu’ils mettent dans leur sac. Non le salut ou la protection ne vient pas des reliques, mais uniquement de celui qui est mort pour nous sauver du péché et de la mort.

Si nous sommes pris au piège des systèmes religieux, il n’est pas tard. La sortie est possible si nous avons soif de la justice et si l’amour du Messie nous presse.

Soyez bénis par ces paroles.

Jean-Pierre Nokam - dans Religion
commenter cet article
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 22:42
les faux prophetes de ball

Shalom à tous.

Suivre ce lien pour lire Les faux prophètes de baal

http://claudemakiewsky.blogspot.fr/

Vos commentaires sont attendus

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 09:11
LES RELIGIONS ET LEURS DIEUX

L’humanité est en train de s’écrouler . Elle est en train de perdre tout raisonnement et tous ses repaires de bon sens au point où certaines Eglises bénissent les mariages homosexuels. Les hommes se sont déconnecté du créateur pour se connecter à leurs religions. La religion, c’est l’homme qui la crée afin de se détourner des principes du créateur pour se donner des principes à lui-même et ne plus dépendre de celui qui l’a créé, mais uniquement du dieu qu’il s’est fait à savoir celui de sa dénomination.

Toute religion a une capacité incroyable de se faire un dieu au point où tous ses adhérents ne regardent qu’à lui. Oui, chaque système religieux a un chef que les membres regarde comme étant infaillible. Tout ce qu’il dit est accepté par un « AMEN ! » C’est pourquoi vous aurez des dénominations avec la version corrigée de leur croyance.

Le Sauveur de l’humanité avait demandé de faire des disciples, mais les hommes se sont fait plutôt des noms, des systèmes religieux. Dans le monde religieux, ce n’est pas la guerre des étoiles, mais la guerre des noms.

Ceux qui ont créé des religions ont caché la face de Yahweh. Ils ont voilé Elohim et se sont donné des noms sous lesquels les membres se cacheront loin de celui qui leur demande d’avoir une relation avec Lui.

Le créateur n’a jamais créé une religion, ni demander aux hommes d’en créer. Elohim a plutôt enseigné aux hommes à construire une relation avec Lui et non construire une relation avec des religions qui ont des niveaux artificiels de sainteté et une contrainte du respect des dogmes. Les religions présentent aux hommes plusieurs moyens de salut : vous avez la pénitence, vous avez les sacrifices, vous avez les bonnes œuvres et vous avez les Dîmes. Il suffit de choisir un pour être tranquille.

Beaucoup ont plus d’amour pour leur religion que pour le créateur de l’univers. Pour certains, tuer pour la cause de sa religion est un service rendu à dieu. Aujourd’hui les dénominations s’opposent, les religions s’opposent et font des querelles inutiles. Satan a planté un arbre qui pousse beaucoup de branches ; ces branches sont les dénominations qui se multiplient tous les jours. Ne dit-on pas qu’il faut diviser pour mieux régner ? La charge est au roi de Babylone qui veille sur ses filles et les regroupe autour de l’œcuménisme pour mieux les contrôler. Il est la tête de toutes les dénominations sur la terre.

Ecoutons cette conversation très salutaire pour nous tous, entre Yahshua et la femme samaritaine dans Jean 4 :21-24 « Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. Femme, lui dit Yahshua, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Elohim est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. »

Si ce n’est plus sur cette montagne, ni à Yérushalahim (Jérusalem) qu’on adorera, et si les vrais adorateurs doivent adorer en esprit et en vérité, il est très inutile de s’enfermer dans une dénomination ; car dans les dénominations, on n’adore pas le père en esprit et en vérité, mais on adore selon les principes et les dogmes mises en place.

Ôtons de nos têtes l’idée d’appartenance à une dénomination. Sondons les Saintes Ecritures afin d’adorer le père en esprit et en vérité, loin des dogmes et des commandements de l’Eglise. Et ainsi, nous formerons un seul troupeau que le Seigneur viendra chercher pour la vie éternelle.

Je rends grâce au créateur de l’univers, notre papa Yahuwah encore appelé Yahweh, qui m’a ouvert les yeux aux temps fixés et qui m’a ouvert aussi l’entendement et m’a permis de le suivre au lieu de suivre la religion.

Soyez bénis par ces paroles

Jean-Pierre NOKAM

Jean-Pierre Nokam - dans Religion
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 21:18

La Vérité si je mens par (C. Rosenzwitt)

samedi 21 février 2015

CEUX QUI NOUS DIRIGENT !

Shabbat Shalom

« En parler, c’est déjà prendre position, participer! »

J’ai eu cette pensée forte aujourd’hui, c’est la raison de ce sujet qui pour moi sera le dernier sur la politique Française et les élus qui nous gouvernent, sur leurs magouilles aussi, et cela, dans tous les domaines. Il est vrai que le fait de parler de ces hommes, c’est un peu faire allégeance et démontrer que l’on prend position pour une cause ou pour une autre, pour une idée, que l’on défend un homme plutôt qu’un autre, un pouvoir, et là, nous avons tort, j’ai tort.

Qui sont donc ceux qui nous dirigent, qu’est devenu notre pays, notre police !

Nous avons vraiment à faire à des girouettes qui, suivant le vent, changent de direction, nos politiques sont comme le caméléon qui change de couleur pour mieux attraper ses proies ! Ces gens-là ne sont que des judas qui à la moindre faiblesse, retournent leur veste ! Ne dit-on pas que les paroles s’envolent et que seuls les écrits restent…. parfois, car il arrive que certains documents du genre compromettant disparaissent eux-aussi.

……………… à écouter,

Quand Hollande dénonçait le recours à l'article 49.3

http://www.dailymotion.com/video/x2hfidt_video-quand-hollande-denoncait-le-recours-a-l-article-49-3_news

Les girouettes de la France.

Manuel VALLS. La "girouette" sioniste vue E. Ratier.

« Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même ! » (Radio Judaïca, 17 juin 2011)

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=S8Q3KtGMNcs

https://www.youtube.com/watch?v=3-LvQjC3PWo

…………. Quand la vérité blesse……

Les propos de Dumas sur Valls révulsent la classe politique.

« L’ex-ministre socialiste des Affaires étrangères a affirmé que Manuel Valls était « probablement » sous influence juive. Des propos qui « ne font pas honneur à la République », a rétorqué le Premier ministre. » et pourtant:

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0204162641202-les-propos-de-dumas-sur-valls-revulsent-la-classe-politique-1093785.php#

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2015/02/influence-juive-soumission-au-lobby.html#more

JUPPE………….ou l’incarnation même de l’hypocrisie.

« Juppé est l’incarnation même de la droite UMP : Rappelez-vous, il y a vingt ans, lorsqu’il était secrétaire général du RPR, il affirmait que l’Islam était incompatible avec la République, et que l’immigration causait un déficit colossal pour la France, aujourd’hui, il accuse les propos du FN et avoir toujours prôné le ‘social’. Pas étonnant qu’il est demandé de voter PS contre le FN dans le Doubs ! »

Pour ce monsieur qui veut se faire élire président, tout est question de la direction du vent !

Que dire de notre police acclamée un certain 11 Janvier et censée veiller sur le peuple, ses frontières (douanes) et sa sécurité ! Les affaires liées au 31 Quai des orfèvres ne sont que des petits arbustes qui cachent une grande forêt !

DROGUE : 100 000 euros découverts chez un complice présumé des deux policiers de Roissy.

https://fr.news.yahoo.com/lon-sait-larrestation-trafic-drogue-deux-policiers-%C3%A0-090742426.html

« Deux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) ont été interpellés, dimanche 25 janvier, à l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise) dans le cadre d'une enquête portant sur un vaste trafic de drogue, dans laquelle dix personnes ont été placées en garde à vue. Francetv info récapitule ce que l'on sait de cette affaire.

Arrêtés avec 40 kilos de cocaïne

Les deux policiers ont été interpellés dimanche vers 11h30 alors qu'ils venaient de contrôler des passagers en provenance de Punta Cana, en République dominicaine. En poste depuis quelques années à l'aéroport de Roissy, ils ont été arrêtés en possession de deux valises qu'ils venaient de récupérer auprès des passagers contrôlés. Chaque valise contenait 20 kilos de cocaïne.

Les deux policiers de la PAF sont deux délégués syndicaux : un brigadier chef de 53 ans et un gardien de la paix de 35 ans. L'arrestation a eu lieu dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction parisien. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir facilité trois ou quatre livraisons de cocaïne ces derniers mois, selon les informations de France 3. En échange, ils auraient reçu plusieurs centaines de milliers d'euros, lors de l'arrivée en France des passeurs, venus de République dominicaine.

Une dizaine de gardes à vue

L'arrestation des policiers s'inscrit dans le cadre d'un coup de filet plus vaste, concernant une dizaine de personnes, toutes de nationalité française, qui ont été placées en garde à vue dimanche soir à Nanterre (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines).

Parmi les gardés à vue figure le commanditaire présumé du trafic, interpellé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Selon France 3, il aurait été grièvement blessé lors de l'intervention. Une source citée par l'AFP évoque une blessure par balle. Des proches du commanditaire et des deux policiers, dont leurs femmes et compagnes, ont également été arrêtés. »

« Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil »

‘Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour.’ …………. Marc 4 : 22

Terrorisme d’État: 42 attaques sous fausse bannière admises par leurs auteurs.

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/16/terrorisme-detat-42-attaques-sous-fausse-banniere-admises-par-leurs-auteurs/#more-77672

Le temps du jugement est proche pour eux, et pour nous, de voir enfin la terre débarrassée de tous ces malfrats. Ce sera là, la justice de YHWH et notre délivrance.

‘Je mettrai fin à l'orgueil des puissants……. ils jetteront leur argent dans les rues, et leur or sera pour eux un objet d'horreur; leur argent et leur or ne pourront les sauver, au jour de la fureur de YHWH; Ils ne pourront ni rassasier leur âme, ni remplir leurs entrailles; car c'est ce qui les a fait tomber dans leur iniquité………. Je les traiterai selon leurs voies, Je les jugerai comme ils le méritent, et ils sauront que je suis YHWH.’ Ezéchiel 7

« Ce monde ne connaîtra la paix que lorsque l'impitoyable Justice divine balayera toutes les vermines de la surface de la terre. » Khaled.

‘Encore un peu de temps, et le méchant ne sera plus; tu regarderas le lieu où il était, et il aura disparu.’ ……… Psaume 37 : 10

‘Alors le fer, l'argile, l'airain, l'argent et l'or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s'échappe d'une aire en été; le vent les emporta, et nulle trace n'en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre.’

………….. Daniel 2 : 35

La France n’est-elle pas, depuis des années déjà, devenue la plus grande poubelle du monde, avec ses villes, ses banlieues, ses quartiers, ses cités et ses zones de non droit ! L’esprit ‘Charlie’ ou l’esprit du 11 Septembre comme aime à le dire ‘Mou 1er’, n’aura duré que quelques heures. Mon sujet, intitulé ‘Le jour d’après’, reste éloquent !

Liste des quartiers sensibles de France où règnent la délinquance, les dealers, les armes et les islamistes… Les zones de non-droit !

http://www.europe-israel.org/2015/02/la-liste-des-quartiers-sensibles-de-france-ou-regnent-la-delinquance-les-dealers-les-armes-et-les-islamistes-les-zones-de-non-droit/

Pas facile de se faire une place dans ce monde pour vivre ou plutôt survivre, un monde rempli de mensonges, d’hypocrisie, de haine, d’arrogance et de mépris ! L’attitude de certains comme les supporters Anglais à l’égard d’une personne de couleur, démontre bien à quel point le racisme est toujours bien présent dans le cœur de l’homme qui malgré les apparences, ‘l’esprit Charlie’ n’a pas changé, bien au contraire, il est devenu encore plus méfiant, vulgaire, plus arrogant, et plus méchant.

Les actes racistes de supporters de Chelsea dans le métro parisien.

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/02/18/des-supporters-de-chelsea-accuses-de-racisme-dans-le-metro-parisien/

Parlant de racisme, il y a quelques temps, les jeunes noirs ont subi les assauts meurtriers de la police locale, c’est à se demander à quoi sert la police, pourquoi on en est arrivé là, mais surtout, pourquoi l’Etat, le gouvernement, n’a rien fait et ne fait toujours rien !

Arrêtez le massacre !

« Depuis 2006, une centaine de jeunes Noirs sont tués chaque année par des policiers blancs. Le plus souvent sans raison. Et en toute impunité. La vague d'indignation suscitée aux États-Unis par l'abandon des poursuites contre les policiers blancs responsables de la mort de Michael Brown et d'Eric Garner, deux Africains-Américains non armés, ne retombe pas. Elle a culminé le 13 décembre avec des manifestations contre la violence policière à travers tout le pays. En particulier à Washington DC, où le cortège était conduit par le révérend Al Sharpton, et à New York, où au moins 25 000 personnes ont défilé dans les rues de Manhattan. »

http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2815p050.xml1/

………. au Mexique,

Scandale sur les massacres de 43 étudiants par la police Mexicaine. (Début à la 43 éme mn)

http://mareplaytv.fr/complement-d%E2%80%99enquete-emission-du-19-fevrier-2015_2186c8d91.html

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/12/07/les-restes-d-un-des-43-etudiants-disparus-au-mexique-identifies_4536060_3222.html

………… Quel monde, et on est loin de tout savoir, il y a vraiment de quoi se poser beaucoup de questions quant à ceux qui dirigent le monde, et sa police censée veiller sur le peuple !

………. Autres affaires, et pas des moindres,

‘Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour.’ …………. Marc 4 : 22

Info Pananza.

« Découvrez la stupéfiante connexion -passée sous silence dans l’affaire SwissLeaks- entre un trafiquant d’armes israélien, Al-Qaïda et le Mossad. »

http://quenelplus.com/revue-de-presse/scandale-hsbc-le-diamantaire-israelien-dal-qaida-etait-lie-au-mossad.html

https://www.youtube.com/watch?v=7NSjE1unqiI#t=44

« Invité spécial du jour : Serge Michel, journaliste du Monde impliqué -avec une centaine de confrères à travers le monde- dans la révélation du scandale SwissLeaks (portant sur un vaste et occulte système d’évasion fiscale mis en place par la filiale suisse du groupe bancaire britannique HSBC).

Sa révélation, formulée sur un ton badin (et mise en exergue, le lendemain, par le site de Canal+) : un évadé fiscal, détenteur d’un compte à HSBC, était un polycriminel (trafiquant d’armes, de diamants et de drogue) israélien qui avait financièrement assisté le groupe terroriste Al-Qaïda à la veille des attentats du 11-Septembre.

Interlocuteurs visiblement embarrassés (à l’instar d’un membre médusé du public) qui enchaînèrent aussitôt -avec un ton désinvolte- sur des remarques (« Bien… ») ou des questions (« Combien d’argent? ») Ineptes : l’animateur Antoine de Caunes, l’humoriste Sébastien Thoen et le chroniqueur politique Karim Rissouli.

Ni Natacha Polony ni Jean-Michel Apathie, chroniqueurs de l’émission, n’ont ensuite posé à Serge Michel (venu en compagnie de Louis Dreyfus et Gilles Van Koten, respectivement président du directoire et directeur de la rédaction du Monde) une question pourtant évidente : qui était exactement cet Israélien?

La consultation du site du Monde permet de répondre -partiellement- à cette interrogation : son nom est Shimon Yalin Yelinek. »

Parlant de ‘fraudeurs’ dénoncés par SwiissLeaks, il n’y a pas que des diamantaires juifs coupables de détournements d’argent, il y aussi un trafiquant d’armes, Shimon Yalin Yelinek, et le Mossad aussi que l’on ne présente plus ! Qui plus est, toutes ces affaires ne datent pas d’hier, comme le démontre ce reportage :

Reportage Exclusif Les Evades fiscaux.

(Affaire David Wildenstein)

https://www.youtube.com/watch?v=iZRkm6YdWTk

……….. et plus récemment,

L'évasion fiscale expliquée aux français, par Gérard Filoche. 11 février 2015.

https://www.youtube.com/watch?v=z1MJE9lJtFE#t=44

Ceux qui s’apitoient sur le peuple juif en général, dont font partie ces gens-là, doivent savoir ou apprendre qu’il (ce peuple) et je l’ai déjà mentionné plusieurs fois sur ce blog, n’est pas le peuple de YHWH aujourd’hui, loin de là cette pensée erronée.

Ils ont beau faire Shabbat chaque semaine, il n’en reste pas moins qu’aux yeux de YHWH, ils ne sont rien d’autre que des idolâtres aveugles égarés dont l’argent est devenu leur seul motivation. C’est d’ailleurs et du reste pour cela qu’ils ont si mauvaise réputation. Bernard Madoff en est l’exemple même. N’oublions pas que ceux qui dirigent le monde de la finance sont ceux qui se trouvent en haut de la pyramide comme les Rockefeller, les Rothschild, les Bilderberg, les Golden Sachs, ça vous parle ! Pour les plus éclairés, ceci n’est pas un scoop !

Réfléchir, penser, parler est devenu presque difficile, voire dangereux même, et pourtant, on nous parle de la liberté d’expression qui à mon sens, ne veut plus rien dire du tout. Se poser des questions aujourd’hui, c'est être conspirationniste et s'obstiner à trouver des réponses, c'est être antisémite et négationniste... Nous vivons à la mode des mots comme homophobie, islamophobie, antisémitisme, racisme et xénophobie ! Cela me fait penser à un douanier qui un jour, posa la question suivante à l’acteur Marlon Brando : « De quelle race êtes-vous ? Et Marlon de répondre : De la race humaine. »

Pour en revenir à ceux qui se disent juifs, la Parole déclare que seul un petit reste sera sauvé. Ce sont ceux qui auront accepté Yahshua comme sauveur et messie. Ce n’est pas moi qui le dit, mais les Saintes Ecritures.

‘J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé.

C'est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, parce qu'ils sont à toi; et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; -et je suis glorifié en eux.’ Jean 17 : 6-10

YHWH nous a donc donné un ordre, oui, et afin de ne pas participer aux abominations de ce monde.

‘Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux.’

……………… Apocalypse 18 : 4

2 Corinthiens 6 : 17 ‘C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit YHWH’

‘Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.’ Jean 17 : 14-16

La première chose à faire pour un ‘croyant’, c’est de sortir de la religiosité, du monde religieux, de ces maisons de perdition, ces bâtiments, ces églises béton, ces temples dédiés à leurs divinités, à leurs dieux, des démons.

Sortir du monde, cela sous-entend de quitter le mode de vie dans lequel il n’y a plus aucune limite aux abominations, le mal étant devenu bien !

Qui aujourd’hui se met à part pour honorer le jour du Shabbat, pour louer YHWH et son Fils Yahshua !

Pour le savoir, il suffit de regarder dehors pour voir ceux qui sont occupés à leurs affaires, puis il y a ceux qui, pensant rendre un culte à YHWH, se sont laissés séduire par des hommes et leurs traditions.

Alors Yahshua, parlant à la foule et à ses disciples, dit:

‘Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez tout ce qu'ils vous disent; mais n'agissez pas selon leurs ouvres, car ils disent, et ne font pas, ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt, ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements; ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues; ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi,

…………. mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères, et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le messie.

Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé.

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n'y entrez pas vous-mêmes, et vous n'y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l'apparence de longues prières; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement.

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.’ ……………….. Matthieu 23 : 1-15

Il y a aussi ceux qui se sentent investis de pouvoir au nom de YHWH au point d’être capable de donner l’interprétation des songes, c’est ce que j’ai pu lire dernièrement, à croire qu’il y en a qui ne manque pas d’orgueil, lisez plutôt :

« Sandy m'a communiquée un "rêve" me demandant si cela n'était pas pour la Quehila. A sa lecture, j'ai demandé au Père sa signification. Avec l'accord de Sandy, voici donc le songe en question, et l'interprétation venant du Ruah HaKodesh. Que chacun examine, éprouve les esprits, et retienne ce qui est bon, conformément aux Ecritures. »

Fin de citation.

http://amouragape.revolublog.com/songe-de-sandy-a114720254

Ce que j’ai retenu, surtout, c’est la dernière phrase :

« Que chacun examine, éprouve les esprits, et retienne ce qui est bon, conformément aux Ecritures. »

Après lecture, voici la pensée qui m’est venu à l’esprit :

‘Le roi Belschatsar donna un grand festin à ses grands au nombre de mille, et il but du vin en leur présence. Belschatsar, quand il eut goûté au vin, fit apporter les vases d'or et d'argent que son père Nebucadnetsar avait enlevés du temple de Jérusalem, afin que le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s'en servissent pour boire. Alors on apporta les vases d'or qui avaient été enlevés du temple, de la maison de YHWH à Jérusalem; et le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s'en servirent pour boire. Ils burent du vin, et ils louèrent les dieux d'or, d'argent, d'airain, de fer, de bois et de pierre.

En ce moment, apparurent les doigts d'une main d'homme, et ils écrivirent, en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal. Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l'un contre l'autre.

Le roi cria avec force qu'on fît venir les astrologues, les Chaldéens et les devins;

…………… et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone: Quiconque lira cette écriture et m'en donnera l'explication sera revêtu de pourpre, portera un collier d'or à son cou, et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume.

Tous les sages du roi entrèrent; mais ils ne purent pas lire l'écriture et en donner au roi l'explication. Sur quoi le roi Belschatsar, fut très effrayé, il changea de couleur, et ses grands furent consternés.

La reine, à cause des paroles du roi et de ses grands, entra dans la salle du festin, et prit ainsi la parole: O roi, vis éternellement! Que tes pensées ne te troublent pas, et que ton visage ne change pas de couleur!

Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l'esprit des dieux saints; et du temps de ton père, on trouva chez lui des lumières, de l'intelligence, et une sagesse semblable à la sagesse des dieux. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton père, le roi, ton père, l'établit chef des magiciens, des astrologues, des Chaldéens, des devins, parce qu'on trouva chez lui, chez Daniel, nommé par le roi Beltschatsar, un esprit supérieur, de la science et de l'intelligence, la faculté d'interpréter les songes, d'expliquer les énigmes, et de résoudre les questions difficiles. Que Daniel soit donc appelé, et il donnera l'explication.

Alors Daniel fut introduit devant le roi. Le roi prit la parole et dit à Daniel: Es-tu ce Daniel, l'un des captifs de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Juda?

J'ai appris sur ton compte que tu as en toi l'esprit des dieux, et qu'on trouve chez toi des lumières, de l'intelligence, et une sagesse extraordinaire.

On vient d'amener devant moi les sages et les astrologues, afin qu'ils lussent cette écriture et m'en donnassent l'explication; mais ils n'ont pas pu donner l'explication des mots.

J'ai appris que tu peux donner des explications et résoudre des questions difficiles; maintenant, si tu peux lire cette écriture et m'en donner l'explication, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras un collier d'or à ton cou, et tu auras la troisième place dans le gouvernement du royaume.’

Daniel 5 : 1-16 ………….. La suite est à lire bien évidemment.

Se considérer comme Daniel, faut oser, qui plus est, dire que l'interprétation vient du Ruah HaKodesh……., que dans la foulée, YHWH lui a révélé, comme à Daniel, l’interprétation du ‘rêve’, là vraiment, c’est fort de café non ! en plus, mettre en ligne ses commentaires pour le partager sous prétexte que cela s’adresse à la Quéhila, là encore, faut le faire !


.................... Attention, un indien peut en cacher un autre !

L’orgueil enfle n’est-ce pas, souhaitons que notre miss météo, sentinelle de nom et astrologue divinatrice par excellence soit elle aussi recouverte de pourpre, d’un collier d’or et qu’elle obtienne auprès du Père la 3 ème place dans le Royaume de YHWH.

De nos jours, les divins, comme Veronika Lueken, des spéculateurs, faux prophètes et autres pasteurs pentecôtistes comme David Wlikerson ne manquent pas, qui plus est, ils n’ont jamais reçu de révélations, et encore moins celle de Yahshua. Ce qu’ils enseignent les égarent et égarent tous ceux qui les suivent et cautionnent leurs soi-disant prophéties.

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2015/02/la-planete-x-dans-les-propheties-de.html#more

Ce que j’ai fait, c’est de tenir compte de la dernière phrase de son commentaire :

« Que chacun examine, éprouve les esprits, et retienne ce qui est bon, conformément aux Ecritures. »

Fin de citation

…………… Autre sujet,

Depuis des lustres, et pire encore maintenant depuis l’attaque de Charlie Hebdo, on ne parle que de juifs par ci, juifs par-là et sur lesquels le monde ne fait que s’apitoyer ! Ils sont présentés comme étant les souffre-douleur, et de ce fait, au moindre ‘bobo’, c’est toute ‘l’armée’ diplomatique qui se déplace ! Il est vrai que pour un certain premier ministre, il y a des liens éternels ! On a pu voir cela ces derniers jours avec l’attentat en Suède, ou encore, lors de la profanation du cimetière en Alsace où notre gouvernement s’est déplacé en force, oubliant même que d’autres lieux, en France, non juifs ceux-là, sont eux aussi et tous les jours profanés.

L’Observatoire de la Christianophobie.

http://www.christianophobie.fr/tag/eglises-profanees

S’il y a un peuple qui a souffert et qui a fait l’objet de racisme tout au long des décennies, c’est bien le peuple noir, maltraité et vendu comme esclave et par des blancs. Si la shoah est une blessure, l’esclavage que ce peuple a subi, et même encore aujourd’hui, reste une plaie profonde qui, malgré les apparences, ne s’est toujours pas refermée. On parle de l’abolition de l’esclavage, mais il existe toujours et à ciel ouvert dans le monde. Ce qui se passe au Quatar, pays riche à milliards, est inadmissible, des milliers d’ouvriers sont exploités et vivent dans l’insalubrité, dans des conditions insupportables. Ceux qui dans le monde défendent les droits de l’homme, comme la France, cautionnent ce pays pour la coupe du monde de football et tous ont défilé le 11 Janvier à Paris. Cherchez l’erreur ! L’esclavage existe aussi en Israël, l’habit ne fait pas le moine, ou le rabbin, ils ne sont pas innocents, riches, religieux, tous exploitent leurs ouvriers, leur personnel, l’esclavage est omniprésent !

............. ‘I have a dream'

On ne peut parler d’esclavage sans parler des leaders qui, comme Martin Luther King ou Malcom X, né Malcom Little, se sont battus pour leurs droits. Si cela fût impensable de voir un jour un président noir gouverner les Etats-Unis, il n’en reste pas moins, qu’aujourd’hui encore, si ce rêve s’est réalisé, les noirs sont maltraités, et leurs droits bafoués. Dans la foulé’, n’oublions pas Steve Biko, militant noir d'Afrique du Sud et une des figures de la lutte anti-apartheid.

………….. L’Etat d’Israël aujourd’hui, peuple de YHWH !

……… Petit rappel,

…………. à écouter.

Une ex-soldate israélienne avoue !

https://www.youtube.com/watch?v=r9StVnS_ooM

Israël-Palestine « Sionistes Voleur de Terre et de Religion »

https://www.youtube.com/watch?v=jIiuEqPuRoM

«En tant que juive, je ne supporte pas ce qu'Israël fait subir aux palestiniens !»

https://www.youtube.com/watch?v=2BfMXgXaI50

Il est Permis de Tuer les Goyim (Non-Juifs)

https://www.youtube.com/watch?v=jZ1E7uu42AM

Les juifs "un peuple d'élites et dominateur"

https://www.youtube.com/watch?v=JA9nFQyRTdw

Michel Collon soutient la Palestine et ridiculise Israël, la France et les EU !

https://www.youtube.com/watch?v=ehMnRVKo_Fg

https://www.youtube.com/watch?v=8ehQCEn9DdI

L'Israélite Michel Boujenah face à Djamel Bouras, Palestine Vs Israël.

https://www.youtube.com/watch?v=EUD3bdIPmkc

Djamel Bouras, l'affaire Dieudonné et les caricatures de Mahomet chez Thiery Ardisson 1/2

https://www.youtube.com/watch?v=lGAdX0x6-i0

https://www.youtube.com/watch?v=_DknrX6PFpw

Pourquoi 70% des Juifs habitent hors d'Israël ?

https://www.youtube.com/watch?v=3necWqFV4aI

Les juifs seraient-ils le seul peuple dans le monde à être persécuté ! Que dire alors des Musulmans qui vivent en Birmanie, pays dont on ne parle que très peu contrairement à Israël ou la France, et pour cause, ce pays est très difficile d’accès voire dangereux dans certaines contrées où les communautés Musulmanes sont massacrées par des moines et leurs fidèles qui défendent leur confession Bouddhiste. Certaines personnes de confession musulmane, hommes, femmes et enfants ont été brulées vifs, d’autres ont été chassés de leur village, puis mis en ‘cage’ dans des réserves où ils n’ont pas le droit de sortir. Les propos tenus par un moine et ses fidèles, et à l’encontre du peuple musulman, sont justes ahurissants !

Je vous invite à regarder ce documentaire.

Touristes Opium et Guérilla : Bienvenue en Birmanie.

« Touristes, opium et guérilla : bienvenue en Birmanie : Après des décennies de junte militaire, cette démocratie balbutiante ouvre aux touristes ses trésors d’architecture et ses paysages sublimes encore préservés. Loin des circuits touristiques, le triangle d’or birman est la deuxième zone de production d’opium, derrière l’Afghanistan. La culture du pavot est officieusement soutenue par l’armée, qui a aussi fait main basse sur les mines de rubis. Les bénéfices de ces productions alimentent la corruption du pouvoir et les guérillas entre ethnies. Surnommée « le pays des mille pagodes » en référence au bouddhisme pratiqué par 89 % de la population birmane est aujourd’hui en proie à une vague de violences sans précédent contre les musulmans. Wirathu, un moine bouddhiste ultra-nationaliste multiplie les prêches incendiaires. »

http://top-replay.com/m6-revoir-enquete-exclusive-touristes-opium-et-guerilla-bienvenue-en-birmanie-en-replay-22-02-2015/

Pour ma part, je laisse les morts enterrer leurs morts, tous sont aveugles ! Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis fatigué d’entendre chaque année parler de la Shoah, et pourtant, je suis juif, et mes grands-parents ont eux aussi été déportés et tués.

Je suis fatigué d’entendre parler de 1418 et de 1945, d’Hiroshima et de la guerre d’Algérie, de la guerre d’Indochine et de Napoléon et de tout ce qui a pu se passer ces derniers millénaires. La mémoire, le souvenir, doit rester dans les cœurs certes, mais elle ne doit pas pour autant faire l’objet d’une doctrine pesante et obligatoire, des occasions pour certains faits, de célébrer ces dates à grands coups de feu d’artifices et de défilés d’armement qui coûtent cher à l’Etat, mais aussi aux contribuables.

Il y en a marre de voir pleurnicher toutes ces personnes, allons-nous encore et pendant longtemps parler du passé alors que le présent est insupportable ! Nous servons-nous encore de nos vieux téléphones, nos vieilles machines à écrire et à laver, de frondes, de flèches et de nos arcs, de nos pelles, pioches et burins pour construire une autoroute, un tunnel, un immeuble, une tour de Babel !

Il y a quelques temps, un père de famille juif s’exprimait sur un plateau de télévision disant qu’il ne voulait pas et plus parler de la Shoah, et encore moins à ses enfants, que tout cela était du passé ! Avait-il tort ou raison ? Parle-t-on encore de Charlemagne aux enfants ! Si c’est le cas, eh bien l’éducation Nationale, à l’heure des robots et de l’informatique, est redescendue bien bas dans l’enseignement !

Voilà, j’en ai terminé, l’essentiel ayant été dit. YHWH, dans un temps très proche, confirmera tout ce que j’ai pu écrire et qui a été dénoncé depuis bien des années par des personnes averties mais aussi affermies et concernant les rois de ce monde.

La venue des deux témoins confirmera que nous entrerons dans les 7 dernières années annoncées non pas par miss météo Alsace, mais par Daniel que YHWH a choisi pour nous révéler Sa Parole.

Que YHWH bénisse chacun d’entre vous. Ne nous laissons pas séduire comme c’est le cas de beaucoup…………… Restons humbles et éveillés.

C. Rosenzwitt

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 08:34

De même qu’au passage des sauterelles le ciel est noir, ils sont très nombreux en ce siècle les prophètes faiseurs de miracles. Ils attirent des foules en grand nombre. Et l’on voit en réalité des cènes étonnantes et mystérieuses se dérouler sous nos yeux. . Avec des séductions pareilles, Comment discerner le vrai du faut ? Comment reconnaître le vrai disciple du Voleur ? Comment avoir l’assurance qu’on ne se trompe pas ? Voilà autant de questions que se posent des âmes assoiffées de la vérité.

La parole d’Elohim dit : « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. » (Matthieu 24 :24-25)

Il est vraiment très difficile de se prononcer si on n’a pas l’Esprit de discernement. Que voulez-vous que l’on pense, lorsqu’on voit en direct de plusieurs chaines de télévisions des personnes tomber, s’agiter en criant pendant une séance dite de délivrance ? Que voulez-vous qu’on dise, lorsqu’on voit des guérisons s’opérer en direct ? Ceux qui n’ont pas les yeux de l’Esprit ne peuvent pas comprendre autrement. Heureusement, Elohim n’est pas resté muet quant aux signes qui permettent de distinguer les faux du vrai.

Elohim dit : « A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple. » Esaie 8 :20

Pourquoi A la loi ?

Le premier critère qui permet de dévoiler un faux prophète, quels que soient les miracles qu’il opère, c’est la loi d’Elohim. N’en déplaise à ceux qui ont prêté serment pour servir l’ennemie de la vérité. Je disais donc que le premier critère c’est la loi d’Elohim. Un prophète d’Elohim doit être connu d’abord par son enseignement sur la loi d’Elohim. S’il publie que la loi d’Elohim ne compte plus pour démasquer le péché, qu’il soit anathème ! La vérité n’est point en lui, bien qu’il soit en train de prononcer le nom de Jésus-Christ pour couvrir sa magie. Ce n’est pas pour rien que Satan est entré dans une guerre atroce contre la loi divine. C’est pour que ses adeptes ne soient pas démasqués.

Le Seigneur dit : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracle par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matthieu 7 :21-23

L’iniquité ici fait allusion à l’injustice ou le péché, et le péché est la transgression de la loi d’Elohim. Saint Jean dit : « Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi » (1Jean 3 :4). Qu’on le veule ou pas, C’est par Sa loi qu’Elohim exerce son jugement.

A travers Matthieu 7 :21-23, nous comprenons que faire des miracles ou prophétiser n’est pas absolument un signe d’appartenance au Sauveur de l’humanité Yahshoua HaMashiah.

Vous devez le savoir ; le miracle venant du ciel ne se programme pas. Seule la magie se programme. Lorsqu’on vous donne un programme portant le jour des miracles, alors que celui qui lit fasse attention.

Pourquoi ces hommes qui prétendent faire des guérisons miraculeuses ne vont-ils pas dans des hôpitaux guérir les malades ? Pourquoi veulent-ils que les gens viennent uniquement sur leur terrain déjà miné pour qu’ils opèrent ce qu’ils ont appris ? Le Seigneur Yahshoua allait de lieu en lieu. Il ne s’était jamais construit un endroit pour que les malades viennent le trouver là-bas.

Pourquoi au témoignage ?

Le prophète d’Elohim doit, en plus d’enseigneur la loi d’Elohim, vivre lui-même cette loi au quotidien. Il doit avoir un bon témoignage de ceux qui l’entourent.

En effet, si un homme d’Elohim enseigne la loi de son maître mais ne la met pas lui-même en pratique dans sa vie, il est un menteur car L’Esprit d’Elohim produit en nous ses enfants le vouloir et le faire selon son bon plaisir (Philippiens 2 :13).

« Si nous disons que nous sommes en communion avec lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Yahshoua son fils nous purifie de tout péché. » (I Jean 1 :6-7)

La publicité n’est pas du Seigneur.

La publicité est aussi un moyen par lequel on déniche les faux prophètes. Lorsque quelqu’un, se disant envoyer d’Elohim, montre à la télévision les dons qu’il offre aux malheureux, il agit contre les principes du Messie d ’Israël. Le Seigneur dit : « Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifié par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite, afin que ton aumône se fasse en secret ; et ton père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6 :2-4)

Pour donner un sac de riz aux victimes d’une catastrophe, des gens appellent les caméras. Pour distribuer du savon dans un village, ils appellent leurs télévisions, et mettant en gros plan le soit disant prophète, on le publie dans le monde entier. Le Seigneur n’avait jamais fait cela, et quiconque le fait n’est pas de Lui.

Les Miracles Programmés

Le Seigneur n’avait jamais programmé un de ses miracles. Il n’avait jamais fait la publicité de ce qu’il va faire des miracles quelque part. C’est pourquoi la foule le suivait chaque jour, parce qu’on ne savait précisément à quel moment le miracle pouvait intervenir. Nous sommes tous témoins que des hommes programment les miracles. Oui, le miracle est le mot phare que plusieurs fondateurs de sectes pernicieuses utilisent pour se faire une fondation de membres. Ils promettent délivrance de tout genre et une prospérité sans égale.

Vous deviez le savoir

Il ya des écoles de formation pour faire des miracles. Et quand vous sortez de cette école, vous êtes aptes à attirez des foules par vos démonstrations. Vous pouvez à votre tour former un disciple à faire de même comme vous. Quand il remplit les closes du départ, il peut déjà allez ouvrir son centre commercial et fonctionner pour son propre compte.

Lorsqu’ils construisent leurs synagogues, ils minent toute la surface par des sacrifices conclus dans un pacte avec le Diable. Ce qui fait que lorsque vous entrez déjà dans cette synagogue, vous êtes sous l’emprise des démons qui peuvent vous contrôler à leur guise.

Que gagne un serviteur d’Elohim lorsqu’en agitant un mouchoir blanc à gauche les gens tombent à gauche et quand c’est vers la droite que le mouchoir est agité, les gens tombent vers la droite. A quoi ça sert de démontrer que des personnes sont sous votre puissance démoniaque ? Il faut quitter les milieux pollués

Nous devons sortir de ces synagogues ou temples ou églises dont Satan en a fait ses agences. Pour quelles raisons encore faut-il sortir?

Pourquoi sortir de tout moule ou tout système

« Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. » Apocalypse 18 :4

Le monde est plein du nom de Jésus-Christ. Et l’on pourrait au premier regard déclarer que la bonne nouvelle a déjà atteint tous les confins de la terre. Le second regard fait remarquer les tenues multicolores c'est-à-dire les dénominations dont sont vêtus ces chrétiens, alors que pour le festin de l’agneau, une seule couleur de vêtement est imposé à tous les invités. Ceci fait naitre des questions logiques à l’esprit et on est confus : « Si Jésus-Christ de son vrai nom Yahshoua HaMashiah arrivait aujourd’hui sur la terre, reconnaîtrait-il toutes ces dénominations qui porte son nom ? » Tous ces conducteurs sont-ils ses envoyés ?

« Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, et un seul YHWH et père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » (Ephésiens 4 :5-6).

Ainsi tous les enfants d’Elohim sont unis autour des mêmes idées, de la même foi, de la même doctrine et du même sauveur. S’il y a plusieurs branches, c’est qu’il y a problème. « C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements d’Elohim et la foi de Yahshoua » (Apocalypse 14 :12).

Beaucoup de croyants aujourd’hui décrient les abus dont ils ont été victimes dans certaines dénominations. Certains parlent de la pratique de sorcellerie par leur leader. D’autres parlent d’escroquerie, et d’autres enfin parlent des abus sexuels toujours de la part des conducteurs ; Ce qui explique la coloration des vêtements dont sont vêtus ceux qui prétendent être envoyés par le créateur de l’univers.

Lorsque des conducteurs souillés par les démons qu’ils portent en eux vous imposent les mains ou vous bénissent, qu’attendez vous recevoir ? n’est ce pas tout simplement un transfert de démons ?

Certaines victimes m’ont laissé leur témoignage que je me suis réservé de mettre sur mon blog. Dans ces témoignages, ils concluent qu’ils ne retourneront plus dans ces dénominations. Ce qui est tout a fait logique. Mais lorsqu’on sort, c’est pour quoi faire? Est-ce pour continuer ailleurs avec le même esprit ? Ou rester à la maison à ne rien faire? Pourquoi sortir et où aller ?

Le problème de chaque dénomination n’est que les conséquences de ses enseignements. Là où l’on n’enseigne pas la pureté du corps et de l’Esprit, le péché se sent en liberté et fait des ravages. Les démons sont comme les maladies opportunistes. Lorsque le terrain est favorable, ils s’installent. Au nom de la grâce chacun fait ce qu’il veut. On pèche pour venger le péché, et le milieu devient un grand champ de batail où toutes les armes sont permises.

Devant cette situation donc, un enfant d’Elohim doit sortir. Il doit sortir pour un changement. Pas seulement un changement de dénomination, mais de doctrine. Car si la doctrine reste la même, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on serait en train de CHANGER juste une chambre dans la même maison. Donc sortir implique un changement radical de doctrine : On se rend petit enfant pour être enseigné par le Saint-Esprit.

Que faire si je ne trouve pas de doctrine saine ?

Chaque enfant d’Elohim "appelé" a pour mission de mettre sa part de pierre pour la construction de l’Église du Messie; Pas pour un but lucratif, mais pour l’avancement du royaume d’Elohim.

« A celui qui nous aime, qui nous a délivré de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour YHWH son père, à lui soit la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! » Apocalypse 1 :5b-6

La mission première de chaque élu est donc l’évangélisation. Ce n’est pas pour compléter l’effectif d’une dénomination et veiller à la croissance de celle-ci. On ne doit pas servir une église, mais le Seigneur. On doit abandonner les dieux des églises pour servir l’unique YHWH, La préoccupation de chaque enfant d’Elohim d’Israël doit être le salut des âmes et non le rang honorifique qu’il occupe dans les quatre murs d’une dénomination. Et là, créer un nouveau groupe est une action louable. Ce groupe doit commencer par une maison. (Romains 16 :5). Car lorsqu’on s’empile en un seul endroit, l’amour souffre à cause des rivalités.

Beaucoup de personnes vont me demander si on peut adorer YHWH hors d’un temple, d’une synagogue ou d’une église. La réponse c’est oui. « Car là ou deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Matthieu 18 :20). Tout le sacerdoce et ses accessoires sont déportés vers le ciel.

En effet, tout commence après l’entrée du Messie pour la dernière fois à Jérusalem. Le temple où il avait passé plusieurs fêtes et où les vendeurs avaient toujours exercé leur fonction sans être inquiétés, devint ce jour-là le théâtre d’une remue ménage. Yahshoua Ha MAshiah chassa les vendeurs du temple (Matthieu 21 :12). Pourquoi le Mashiah avait-il réagit ainsi alors qu’il ne l’avait pas fait auparavant ?

Yahshoua Ha Mashiah savait que le moment que le père avait fixé pour l’offrir en sacrifice était arrivé, et que l’ombre des choses à venir devait cesser pour laisser la place à la chose qui est lui-même (Jean 1.29). Les animaux ne devaient pas être sacrifiés à la pâque de cette année-là et ne devaient plus l’être à jamais (Hébreux 7 :12). Il fallait donc libérer ces bêtes dont le sacrifice n’avait plus de valeur.

Pendant que personne ne comprenait encore la signification de l’acte que posait le Seigneur, ce dernier donna la première information : « Ma maison sera appelée une maison de prière…» (Matthieu 21 :13) Pourquoi les quatre murs subitement porte cette mention ? N’était-elle pas auparavant une maison de prière ? La réponse est l’affirmative. Mais quelque chose va se passer pour prouver la singularité de ce qui va désormais se dérouler dans ces maisons appelées synagogue, ou temple ou église.

Lorsque le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut vers le bas, sans le secours d’aucune main humaine (Matthieu 27.51), Elohim fut en train de déménager sa présence du lieu très saint terrestre pour s’occuper désormais du tabernacle céleste dont le Messie devait y prendre fonction.

L’Eternel n’est plus désormais quelque part dans les quatre murs assis pour attendre venir les fidèles. Actes : 17 :24 et 7 :48 « YHWH n’habitent point dans les temples faits de mains d’homme. » L’Eglise d’Elohim c’est des hommes fidèles et non les murs, ni une dénomination afin qu’aucune dénomination ne se réclame Eglise du Messie.

De nos jours, les ornements que l’on met dans les lieux d’adoration n’ajoutent ni ne retranche rien au service qui se déroule en place. Le chandelier par exemple qui fut dans le tabernacle terrestre (Exode 26 :35) est maintenant dans le tabernacle céleste (Apocalypse 1 :12-13). C’est pourquoi, le Messie n’eut pas voulu envoyer ses disciples vers les temples, mais vers les villes et les maisons. « Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouvent quelques hommes dignes de vous recevoir, et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la ; et si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. ; Mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous ». (Matthieu 10 :11-13).

«Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le père en esprit et en vérité ; Car ce sont là les adorateurs que le père demande. »

Nous sommes formés pour aller et non pour rester

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, l es baptisant au nom du père, du fils et du Saint-Esprit. Et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » Matthieu 28 :19-20

« Aller » signifie se mettre au service des autres pour les aider à goûter au bonheur qui vient d’en haut.

Qu’un enfant d’Elohim ne soit pas dans la peine lorsqu’il constate qu’autour de lui, il n’y a pas de rassemblement qui partage ses convictions religieuses. Il est libre, selon l’ordre du Seigneur, de fonder des groupes par l’évangélisation en suivant le "Il est écrit". Yahshoua ne manquerait pas de les encadrer.

L’heure n’est plus à l’organisation des systèmes ou des dénominations, où un chef va se placer à la tête pour remplacer Yahshoua, dicter ses pensées et veiller à la bonne marche de son entreprise. Non ! Yahshoua ha Mashiah est la seule tête de son Eglise.

L’heure est grave. L’heure n’est plus au formalisme. L’heure n’est plus aux luttes d’influence. L’heure n’est plus aux croyances aveugles, où l’on avale tout ce qu’un individu présente sans contrôler (Actes 17 :11). Il n’y a plus de temps pour les « qu’en dira –t-on ? » ; ou pour les « avec qui serai-je ? » Le Seigneur est et sera avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

« C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements d’Elohim et la foi de Yashoua » (Apocalypse 14 :12).

Conclusion

En conclusion, nous découvrons que le prophète d’Elohim est un homme envoyé par YHWH pour une mission donnée : Celui du salut des âmes. Il prêche la repentance et le respect des commandements d’Elohim. Il ne prêche pas une grâce qui donne une licence pour transgresser la loi d’Elohim. Il bénéficie d’un bon témoignage et ne fait pas de publicité pour son travail. Il ne programme pas de miracle et n’est pas orgueilleux.

Si nous sommes pris au piège des systèmes religieux, il n’est pas tard. La sortie est possible si nous avons soif de la justice et si l’amour du Messie nous presse.

« A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple. » Esaie 8 :20

Soyez bénis par ces paroles.

© Shaliah Jean-Pierre Nokam

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 18:34
L'ange
L'ange

Shalom à Tous.

Juste pour vous dire merci pour vos prières en faveur de ma maman. Elohim a produit un miracle.

Alors que le médecin qui suivait ma maman m'avait déjà prédit la mort de cette dernière, Elohim d'Israël a choisi d'écouter nos prières et de m'inspirer de changer d'hopital.

Reçu en urgence à l'hopital régionale de Bafoussam, le médecin a prescrit des examens que j'avais payés. Les résultats étant tombés dans la nuit, les soins avaient commencés.

Au bout de trois semaines elle avait commencé à demander quelque chose à manger. C'était là le début de sa guérison.

Nous sommes sortis de l'hopital il y a deux semaines. Aujourd'hui elle a augmenté de 04 kgs par rapport au jour de sa sortie de l'hopital. Elle va de mieux en mieux.

Gloire au nom précieux de Yahshoua HaMashiah.

Soyez tous bénis par ce témoignage.

Shaliah Jean Pierre Nokam.

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 10:42

Shalom chers amis.

Je vous annonçais dernièrement le décès de notre sœur Élisabeth de la Kehila de Bafoussam. Je vous annonçais en même temps que nous sollicitions vos aides pour ses obsèques.

L'enterrement s'est bien passé. Tout a réussi.

Je voudrais dire au nom des Kehila du Cameroun merci à la Kehila de paris, soeur Jocelyne et les autres, pour nous avoir PARTICIPE avec 147 euros qui nous a vraiment aidé pendant les funéraille de la défunte. Que Elohim vous en donne encore au centuple.

Une fois de plus merci à tous

Shaliah Jean Pierre Nokam

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 11:49

Shalom à tous.

Chers frères et soeurs, la Keila de Bafoussam au Cameroun vien de perdre une soeur la nommée Djuidje Elizabeth. Décèe survenu le vendredi le 08 novembre 2014 à 16h.

L'enterrement aura lieu jeudi le 14 novembre 2014.

Nous prions tous ceux qui peuvent donner une aide pour l'enterrement de cette soeur de se signaler avant mercredi 13 novembre 2014.

Soyez tous bénis

Nokam Jean Pierre

Téléphone 00237 75 86 40 31

Cameroun - Douala

Jean-Pierre Nokam
commenter cet article

Présentation

  • : DIEU SAUVE
  • DIEU SAUVE
  • : la vie chrétienne et la poésie
  • Contact

Recherche